Covid : contaminations à la hausse, les plus de 65 ans appelés à être vigilants pendant leurs sorties

Les taux de circulation du virus continuent de progresser dans la région. Les personnes de plus de 65 ans sont les plus concernées, particulièrement en Vendée et en Maine-et-Loire. Les lieux de convivialité comme les thés dansants, sont des potentiels clusters. Exemple près d'Angers.

Dans la région, les préfectures sont en alerte face à la progression des contaminations.

Exceptée peut-être celle de Vendée, qui ne semble pas vouloir communiquer sur le taux de circulation du virus à la veille des vacances de la Toussaint, alors qu'il y est le plus important des Pays de la Loire avec 160, 2 cas pour 100.000

Après avoir fustigé la jeunesse, accusée d'être le principal vecteur du virus, les autorités appellent maintenant les personnes âgées à plus de vigilance et à respecter correctement les gestes barrières.

Le retour des activités de rentrée, les réunions associatives, les fêtes de famille, ou les thés dansants semblent, en effet, malgré la double vaccination, être propicse au rebond de l'épidémie, sans compter l'arrivée des températures plus fraîches...

La préfecture du Maine-et-Loire dans un communiqué publié ce vendredi 22 octobre indiquait :

"Concernant l’organisation des rassemblements de nombreuses personnes et en particulier dans leslocaux fermés, il est important de vérifier le passe sanitaire et de rappeler aux organisateurs la nécessité de faire respecter les gestes barrières (gel hydro-alcoolique, masque/distance d’un mètre) et la mise en place d’un carnet de contact pour, le cas échéant, rappeler les participants dans le cadre du "contact tracing".


" Il est fortement conseillé aux personnes les plus fragiles et les plus âgées de maintenir le port du masque même lorsqu’il n’est pas obligatoire dans les espaces fermés contrôlés par le pass sanitaire et de respecter au maximum les gestes barrière et éviter les poignées de mains ou les accolades".

Une de nos équipes s'est rendue dans un dancing près de Beaufort en Vallée, en Anjou. Cet établissement, rouvrait ses portes ce dimanche. Il a été racheté récemment après que le précédent propriétaire a fait faillite au moment des confinements.

Ce dimanche, donc, l'établissement accueillait près de 500 personnes venues se dégourdir les jambes et retrouver un peu de convivialité.

À l'entrée, les danseurs sont tenus de présenter leur pass sanitaire et carte d'identité, mais à l'intérieur on tombe vite les masques...alors certes, la salle est vaste, les tables ont été espacées et il y a une belle hauteur sous-plafond mais il n'empêche...

C'est typiquement le genre d'endroit que redoutent les autorités. La chaleur, la proximité, sont autant de facteurs propices à la propagation du covid.

Les personnes les plus vulnérables et les plus de 65 ans sont invitées à prendre contact avec leur médecin ou les centres de vaccination pour une troisième injection.

►Le reportage d'Eric Aubron et Gwenaël Rihet à retrouver dans votre journal régional à 19h sur France 3 Pays de la Loire

Poursuivre votre lecture sur ces sujets