Vague de froid : des places d'hébergement d'urgence supplémentaires à Nantes et Saint-Nazaire

Alors qu'une vague de froid s'abat sur la région, la préfecture de Loire-Atlantique renforce son plan d'hébergement d'urgence pour les personnes vivant à la rue.

Pour faire face à la vague de froid qui sévit depuis ce samedi sur la Loire-Atlantique, la préfecture a décidé de renforcer son dispositif d'accueil d'urgence.

Des mesures qui s'inscrivent "dans un contexte de maintien des places d’hébergement d’urgence sur la Loire-Atlantique à un niveau élevé de 2200 places (x 4 en 5 ans) qui s'intègre au dispositif global d'hébergement et d'accès au logement de 11 635 places (asile - réfugiés, hébergement d'insertion, logement accompagné)"  précise la préfecture dans un communiqué.

Si le plan grand froid est déclenché à partir de températures inférieures à - 10° ressentis, la vague de froid actuelle conduit les services de l’État à renforcer les moyens d'action auprès des personnes à la rue.

Ainsi, 40 places pour personnes seules ont été installées dans un bâtiment public de l'ancienne École Nationale Supérieure Maritime (ENSM) à Nantes.

À Saint-Nazaire, c'est le gymnase Carnot qui est réquisitionné, 25 places sont mises à disposition par la ville, dont une tente pour femmes seules et une autre pour une famille.

Sur ces deux sites, l'accueil et l'accompagnement sont assurés par des bénévoles de la protection civile. À Saint-Nazaire, au vu des températures attendues ce dimanche, l'accueil sera aussi assuré durant la journée.

Parallèlement, les horaires des maraudes du Samu social à Nantes et de la protection civile à Saint-Nazaire sont étendus.

Ces mesures, indique encore la préfecture, "viennent en complément de l'ouverture récente d'un abri de nuit de 38 places pour familles et femmes seules à Nantes géré par l'association France Horizon et de l'extension de 10 places pour hommes isolés au centre d'hébergement de Mellinet géré par l'association Aurore".

Les températures les plus basses (ressenti -8) sont annoncées pour mardi 9 janvier.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité