Les Inrocks 2016 : deux jours pour connecter les âmes les 19 et 20 novembre à Nantes

Depuis 29 ans, le festival Les Inrocks se donne pour noble ambition de défricher les nouvelles voies du rock en France et ailleurs et de nous en ramener quelques pépites. l'édition 2016 ne déroge pas à la règle avec de belles découvertes mais aussi des artistes confirmés. On vous dit tout ici...

"Ils viennent ainsi des banlieues louches de Londres comme des quartiers chauds de La Nouvelle Orléans, d'une plage new-yorkaise comme des dunes du Sahara, mais tous n'ont qu'une idée en tête : trouver leur petite musique, celle qui réussira le miracle de connecter des âmes, de les faire danser, de les émouvoir, ou les deux à la fois".

29 ans d'ancienneté


Tous les groupes à l'affiche devraient la trouver sans peine cette petite musique dont nous parle JD Beauvalet, l'un des rédacteurs en chef du magazine Les Inrocks et programmateur du festival. Sans peine car, avec 29 ans d'ancienneté, le festival jouit d'un état de grâce permanent et communicatif. Il faut dire que les plus grands noms de la scène indé s'y sont succédé. Parmi eux, Pulp, The Libertines, Arctic Monkeys, Dionysos, Cat Power, Étienne Daho, Bloc Party, Anna Calvi, Cold War Kids... Des noms qui vous parlent aujourd'hui mais qui pour certains d'entre eux ne disaient rien à l'époque de leur programmation.

Car oui, Les Inrocks est avant tout un festival de défrichage, d'exploration tous azimuts, de découvertes. Peu importe d'où les groupes viennent, l'important est ce qu'ils ont à l'intérieur. Cette capacité à faire vibrer une salle, à rendre heureux.

30 groupes ou artistes


Après un festival 2015 marqué par les attentats de Paris et en partie annulé sur la capitale, l'édition 2016 bombe le torse en affichant une trentaine de groupes ou artistes, émergents ou confirmés, français ou étrangers, et quatre villes étapes, Paris, Tourcoing, Bordeaux et Nantes.

À Nantes, justement, rendez-vous les 19 et 20 novembre avec une programmation franchement séduisante.

3 soirées à Nantes


Lescop est l'une des têtes d'affiche de cette nouvelle édition. Quatre ans après le succès de son single "La Forêt" et son premier album, ce chantre de la pop noire continue de nous surprendre avec un deuxième album "Echo" tout aussi savoureusement  fiévreux, "à l’écart de la vague néo-yéyé puérile et cynique", précise Christophe Conte, journaliste aux Inrocks. Cet amoureux de Bowie mais aussi de Jad Wio a donné à la pop made in France un sacré coup de dépoussiérage. Lescop, c'est un son, une musique mais aussi un personnage...
Lescop sera en concert samedi 19 novembre à Stereolux en compagnie de Her, Juliette Armanet et Paradis, Paradis qui s'est fait remarqué il y a quelques années avec "La Ballade de Jim", une reprise de Souchon. Le duo parisien est aujourd'hui l'heureux propriétaire d'un album, "Recto Verso", aux mélodies aussi mélancoliques qu'aériennes, un univers à l'intersection précise de l'électro et de la chanson française, à déguster au chaud sous la couette ou à danser à bloc sur le dance-floor le plus proche...
Le lendemain, dimanche 20 novembre, retour à Stereolux pour écouter Jagwar Ma qui avait fait grande sensation en 2013 lors de la sortie de son premier album "Howlin", pop psyché et sexy à souhait. Le duo australien est de retour avec "Every Now & Then", un album plus dansant encore, partiellement bichonné en France, dans une ferme d'Indre-et-Loire, pays dont ils aiment la gastronomie, la culture, les gens...
Jagwar Ma partagera la scène avec Lost Under Heaven, Let's eat Grandma et les Anglais de Rat Boy vus et entendus en avril 2016 sur les bords de Sèvre à Rezé à l'occasion du festival L'Ère de rien. Un groupe qui joue dans la catégorie "émeute" tendance Clash avec des guitares hurlantes et des échantillons sonores balancés à la volée, un savant mélange de pop, rock, hip hop et lo-fi, toujours au bord de l'explosion. Je ne saurais trop vous les recommander...
Jamais deux sans trois. Aux deux soirées hébergées par Stereolux, il faut ajouter cette année une troisième soirée au Lieu Unique, samedi 19, une carte blanche au label Roche Musique réunissant Duñe, Plage 84 et Phomène...

Plus d'infos sur le festival ici et