Christophe Sorin gestionnaire de la réserve régionale, un enfant du Lac de Grand-Lieu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphane Hérel
© Delphine Violleau

Julie Hattu nous emmène à la découverte d'un lieu qu'elle connait bien puisqu'elle habite non loin : le Lac de Grand-Lieu. Seconde réserve ornithologique française après la Camargue, c'est aussi le plus grand lac naturel de plaine de France en hiver. Rendez-vous, ce dimanche 7 novembre à 12h55.

Vous connaissez la chanson ?  "Dans le Lac de Grand-Lieu, tous les poissons lèvent la tête..." mais seuls les professionnels de la pêche peuvent le dire, car pêcher sur le Lac de Grand-Lieu est interdit sauf si vous êtes un professionnel.

Le lac est protégé par deux réserves naturelles : l'une nationale à l'Ouest, l'autre régionale à l'Est. Ce qui en fait un cas unique en France.

Mais ce lac à un problème. Le temps pluvieux de Loire-Atlantique fait que ses eaux pluviales se déversent trop rapidement dans celui-ci, et font varier les niveaux d'eau trop rapidement. Ce qui a pour incidence de détruire la végétation de son écosystème ainsi que les poissons habitants du lac. Conclusion : la ressource diminue d'année en année. Tout cela donne une situation d'équilibriste, fragilisant l'écosystème.

Des vaches pour l'entretien du lac

Christophe Sorin est conservateur régionale de ces 63 km2 d’étendue d’eau en hiver, et son attention permanente, permet d'être garant de sa bonne santé.  Après avoir passé six mois dans les prés, Christophe emmène ses belles nantaises "à la plage" comme il dit, pour y passer les beaux jours, du printemps à l'automne quand le niveau du lac est au plus bas.

Mais Christophe à un rôle beaucoup plus large que l'entretien de la végétation du lac, il doit aussi avoir un œil tourné vers le ciel. Car le lac est une réserve naturelle à ciel ouvert, avec près de 300 variétés d’oiseaux. Il doit donc participer au comptage et suivi annuel, de toutes ces espèces sédentaires et migratrices.


Le lac est également associé à un homme plus connu pour son nez, c'est le célèbre parfumeur Jean-Pierre Guerlain. En 1960 alors qu'un projet de comblement mené par des hollandais tombe à l'eau, Guerlain s'offre plus de 3500 hectares du lac pour en faire son terrain de chasse.

La maison qu'il fait construire non loin du lac à Bouaye, se visite encore aujourd'hui et reste un des plus beaux points de vue sur ce lac.

À sa mort, Guerlain lègue sa propriété et ses terres à l'État, à la condition d'en faire une réserve naturelle.


Le lac se partage entre chasseurs, promeneurs et amoureux de Grand-lieu

 

L'émission est sur tous nos écrans france.tv, notre site internet France 3 et les réseaux sociaux.

Envie dehors
Producteur : Maël Mainguy
Réalisation : Gildas Corgnet
Rédaction en chef : Camille Pitron
Photos : Delphine Violleau

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.