Hellfest : l'édition idéale ? elle existe déjà !

L'édition idéale du Hellfest ? Pour certains elle existe déjà. / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
L'édition idéale du Hellfest ? Pour certains elle existe déjà. / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire

Metallica à l'affiche du Hellfest ? Une météo moins chaude à condition de déplacer le Hellfest au mois de décembre ? Au hasard de nos pérégrinations sur le site du festival, nous sommes allés à la rencontre des metalleux pour voir s'il existait un Hellfest idéal.

Par Fabienne Béranger

"Franchement, point de vue conditions c'est idéal cette année " se réjouit Guillaume, venu de Cholet, et dont c'est la 6e Hellfest, "il fait beau mais pas trop chaud (30° sur site samedi, quand même, NDLR), "ils ont réussi à traiter les problèmes de poussière, rajouté des fontaines à eau pour se rafraîchir, il n'y a plus d'attente à l'entrée, il y a le système cashless pour payer. Au niveau infrastrutures, ils s'améliorent d'année en année, je ne vois pas ce qu'ils vont pouvoir ajouter."
Guillaume et sa femme viennent de Cholet au Hellfest / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Guillaume et sa femme viennent de Cholet au Hellfest / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Même son de cloche pour Eric au point de vue infrastructures. "Il ont fait des installations pour se rafraîchir qui sont excellentes. Ils vont avoir du mal à faire mieux."
"En programmation, je ne suis pas difficile, du moment que c'est du metal ou du rock", souligne Eric, "après c'est sûr il y a des groupes que j'aimerais revoir ici comme Ramstein il ya deux ans. C'était énorme. AC/DC c'est beaucoup trop gros. 
Eric au Hellfest 2018 / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Eric au Hellfest 2018 / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Côté scène, rien à redire non plus pour Jean-François. Même "la programmation faiblarde de vendredi" lui a permis de "beaucoup plus profiter des scènes alternatives. On a passé notre temps sous la Vallée, on a vu des super groupes. Ça nous a permis de sortir des sentiers battus et de retrouver l'ADN original du Hellfest".

Gérald, lui, aimerait "qu'il y ait légèrement moins de monde pour profiter plus", "mais avant de penser à cet idéal il faudrait surtout conserver un certain nombre de choses, notamment les surprises musicales."

"Le fait de découvrir plein de groupes dans différents univers et de pouvoir les partager aussi avec plein de monde, ça c'est intéressant"
, poursuit Gérald, "au niveau intergénérationnel, tu emmènes des gens d'un certain âge voir du metal, du hardcore, eux t'emmènent voir des choses plus anciennes."
Gérald aimerait un peu moins de monde sur le site du Hellfest / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Gérald aimerait un peu moins de monde sur le site du Hellfest / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
"Les organisateurs arrivent à incarner différents univers sur un même espace, rien que ça c'est énorme", souligne Dorine qui vient au Hellfest pour la deuxième fois. "Il y en a pour tous les goûts, c'est ça qui est sympa. on peut se retrouver entre amis et même faire des rencontres sur place. Le Hellfest idéal c'est un Hellfest où tout le monde est réuni", estime-t-elle, "où tout le monde partage la même chose, où tout le monde apprécie d'être ensemble, où on peut danser avec les gens sans être jugé, où il y a une liberté d'expression qu'on n'a pas forcément ailleurs."

Le top du top pour Dorine ? "Ce serait Metallica, ils ne sont jamais passés mais, à mon avis, ils ne passeront jamais".  
Le groupe prévoit bien une nouvelle série de concerts en Europe l'an prochain, mais ce sera une tournée des stades. Tant pis pour Dorine qui aurait pu réver d'un Hellfest 2019 plus qu'idéal...




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus