Départs en vacances : les conseils du peloton de sécurité routière de Loire-Atlantique

Le jeu du "t'as pensé à tout " est à faire avant de partir.... après c'est trop tard. / © Maxppp Claude Prigent
Le jeu du "t'as pensé à tout " est à faire avant de partir.... après c'est trop tard. / © Maxppp Claude Prigent

Le coffre surchargé et les pneus sous-gonflés, les anecdotes ne manquent pas pour évoquer les gaffes à éviter lors des départs en vacances. Le commandant de l'escadron départemental de sécurité routière de Loire-Atlantique. Alain Archambault témoigne.

Par Olivier Quentin

"L'anecdote de l'épouse oubliée sur une aire d'autoroute ? Je l'ai vécue !"

Le Commandant Archambault qui dirige l'Escadron Départemental de la Sécurité Routière en Loire-Atlantique se demande toujours si cet oubli était vraiment involontaire.  L'épouse laissée sur l'aire d'autoroute ne réussissait pas à joindre son mari reparti sans elle, les gendarmes, eux, n'ont eu aucun mal...
 
 

Les objets deviennent des projectiles

Parmi les fautes, les oublis, les erreurs, il y en a qui agacent plus ce gendarme expérimenté. Notamment, les objets dans l'habitacle qui deviennent des projectiles..

"Un coup de frein puissant et les objets deviennent des projectiles, y compris les animaux domestiques. Il existe des ceintures pour chiens précise-t-il. On les trouve dans les animaleries."

Un autre conseil simple qu'il nous donne : ne pas se fixer d'heure d'arrivée, ça génère du stress. 

A l'heure des GPS ou des applications de navigation, on a tendance à faire pleinement confiance à la technologie. Mais elle est parfois prise en faute. Une actualisation de votre appareil est utile. De plus, il convient de vérifier que vos cartes sont valables pour le lieu où vous vous rendez.

En amont de votre départ, recommande le commandant Archambault, un repérage du parcours sur une carte est utile. Avec la bonne adresse d'arrivée bien sûr.

La roue de secours est-elle gonflée ?

Prendre soin de sa monture est le premier des conseils. Des conducteurs en forme, reposés, hydratés, n'iront pas bien loin si la voiture n'a pas été nourrie.

Le plein de carburant, la bonne pression des pneus, l'huile, le liquide de refroidissement, ça, tout le monde est censé y penser.

Mais la roue de secours (quand il y en a encore une) est-elle bien gonflée, elle ? Y-a-t-il une boîte d'ampoules de rechange ? Certes, ce n'est pas obligatoire mais avoir des feux en bon état est obligatoire.

Un triangle, des gilets jaunes pour chacun des passagers (c'est mieux qu'un seul).
 

On attache les enfants

Et puis il y aussi les conseils une fois qu'on est sur la route. "Combien de fois alors que j'étais à une barrière d'autoroute, j'ai pu voir des enfants non attachés nous raconte-t-il. Au départ, ils l'étaient et puis ils se sont détachés. Donc il faut les surveiller."

L'une des erreurs qui reviennent souvent, les objets mal attachés sur le toit ou "la bâche de la remorque qui se détache et s'envole !"

Le téléphone au volant bien sûr. Alain Archambault se souvient de ce conducteur qui, pour toute excuse, lui a répondu : "J'avais ma fille au téléphone à qui j'expliquais qu'il ne faut pas téléphoner au volant". 

Sachez que la conversation téléphonique au volant multiplie par trois le risque d'accident.

A ce sujet, la Préfecture de Loire-Atlantique rappelle dans un communiqué que "Depuis le 1er janvier 2019, en cas d’usage du téléphone au volant, les forces de l’ordre pourront suspendre le permis des personnes ayant commis, en même temps, une infraction au code de la route."

Ne parlons pas de l'alcool, à prohiber absolument. Il est bon cependant de prévoir de quoi s'hydrater pendant le parcours. 

Un double des clés, c'est utile !

Dans le véhicule, des sacs papiers accessibles en cas de nausées notamment chez les plus jeunes. 

Emporter dans une autre poche que la sienne le double des clés ou de la carte du véhicule ainsi que de la clé du coffre de toit peut s'avérer judicieux. 

Et si vous accrochez un porte-vélo à l'arrière, pensez à une plaque d'immatriculation avec report des feux. Car les deux ne doivent pas être cachés.

On ne s'arrête pas n'importe où pour déjeuner. "Le pique-nique sur la bande d'arrêt d'urgence, ça aussi je l'ai vu !" raconte le commandant Archambault.

Et les déchets du déjeuner : notre gendarme se souvient de cet automobiliste qui, arrivé à la barrière de péage, a jeté ses ordures par la fenêtre du véhicule. Le conducteur qui le suivait les a ramassés et les a remis dans son habitacle. Heureusement que les gendarmes étaient là pour calmer une situation qui partait un peu en vrille...

Le coup du mégot jeté par la fenêtre, pas bon non plus. Surtout en ces temps de canicule. 
 

Un peu de bienveillance

Encore un conseil ? Sur les aires de repos, évitez de laisser votre portable trop visible dans la voiture ou de laisser la vitre baissée. Ça vous économisera une plainte pour vol.

Enfin, savoir rester zen :

"La bienveillance au volant c'est important rappelle également le Commandant Archambault, il y aura des bouchons, des difficultés, si un autre automobiliste a commis une faute, il ne l'a pas forcément commise sciemment. La bienveillance !"

Et bonne route !

Sur le même sujet

Les + Lus