La Baule : la collecte pour les étudiants de Saint-Nazaire a porté ses fruits

La mairie et les commerçants de la Baule avaient initié en mars une collecte à destination des étudiants de Saint-Nazaire. Touchés par une précarité liée au contexte sanitaire, certains manquaient de nourriture et de produits d'hygiène. Le résultat final se monte au double des dons espérés.

Plusieurs points de collecte ont permis de réunir plus de 4000 produits alimentaires ou d'hygiène. Ils ont été acheminés vers le pôle universitaire de Saint-Nazaire.
Plusieurs points de collecte ont permis de réunir plus de 4000 produits alimentaires ou d'hygiène. Ils ont été acheminés vers le pôle universitaire de Saint-Nazaire. © Ville de la Baule

C'était en mars 2021, la précarité des étudiants de France sautait à la figure de tout le pays. Oui, des étudiants et étudiantes de France ne mangeaient pas à chaque repas, n'avaient plus les moyens de prendre soin d'eux-mêmes.

A l'échelle locale, la ville de la Baule s'est adressée au rectorat pour connaitre la meilleure aide possible. Celui-ci a orienté les élus vers le pôle universitaire de Saint-Nazaire où de nombreux étudiants se trouvaient en situation de précarité.

Pour optimiser la collecte, la mairie s'est orientée vers les associations de commerçants de La Baule-Escoublac qui non seulement ont adhéré au projet mais ont l'avantage aussi de bien quadriller le territoire.

Ainsi, du commerce de l'avenue de Gaulle à la supérette d'Escoublac, les dons ont afflué dans les paniers et les caddies.

Espérant pouvoir réunir 2 000 articles pour répondre aux besoins d'une cinquantaine d'étudiants durant quatre semaines, l'équipe municipale a eu l'agréable surprise de compter plus de 4 600 produits à destination des étudiants de Saint-Nazaire.

S'ajoutent à cela les denrées achetées suite à des dons de chèques effectuées par des entreprises et des commerçants. De quoi ''soulager un peu une partie de notre jeunesse plus durement éprouvée par la crise sanitaire que l’on pourrait imaginer'' a commenté Franck Louvrier, maire de la commune.

 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société