• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Jumping de La Baule : cavalier ou cheval, qui est l'athlète ?

© PIERRE MINIER/EPA/MaxPPP
© PIERRE MINIER/EPA/MaxPPP

Les 16 épreuves internationales du Jumping rassemblaient près de 300 chevaux sur 4 jours à La Baule ce week-end de mi-mai.

Par Cathy Dogon

A leur état naturel, ils foulent les près à leur envie. Mais ce week-end, les chevaux étaient de vrais bêtes de compétition. La Baule réunissait 300 athlètes, et nous parlons bien ici des étalons, mais aussi des juments et des hongres.

Parce que si le mérite de la préparation revient au cavalier, l'effort décisif, lui, est réalisé par l'animal. Olivier Robert emmenait samedi Van Gogh, son poulain. 

Avant la compétition, couverture massante et magnétique, soins, quelques tours au Paddock pour l'échauffement, Laurence Gazel, groom, veille sur son athlète âgé de 9 ans pour cette épreuve : le saut d'obstacles, jusqu'à 1m60. 

Autour de l'étalon, l'équipe peut aussi comporter un vétérinaire et un deuxième cavalier. 


Comme Van Gogh, 300 chevaux sautaient les obstacles et accomplissaient les 16 épreuves internationales du Jumping de La Baule pendant 4 jours. 

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus