Loire-Atlantique : le festival Cat'harsis de Bouvron réunit un millier de participants assis

C'est l'un des premiers festivals de la saison. DJ sets, spectacles de feu et stand de créateurs, l'association Cat'harsis a organisé un événement "détente", "format assis", ce dimanche 6 mai, réunissant près d'un millier de personnes.  

© Eléonore Duplay

"Cat'harsis"... Un festival qui porte bien son nom. "Ca faisait plus d'un an ! Le dernier fest-noz que j'ai fait, c'était à Pontchâteau, début mars 2020... donc ça fait énormément de bien", prend conscience une festivalière, sourire aux lèvres, heureuse de revivre, enfin, un instant de lâcher-prise. Le festival Cat'harsis accueille ce dimanche, à Bouvron (Loire-Atlantique) près d'un milliers de personnes, qui, comme elle, souhaitent revenir à un semblant de "vie normale".

© Eléonore Duplay

Au programme : DJ sets, musique bretonne, spectacles de feu et marché de créatrices... Une bouffée d'air frais qui aurait pu ne pas avoir lieu. "Nous n'avons eu d'autorisation officielle que ce jeudi soir, raconte la présidente de l'association Cat'harsis Ludivine Oiry. La difficulté a ensuite été de trouver suffisamment de chaises pour pouvoir assoir tout le monde". En effet, le festival n'a pu se tenir qu'à la condition de contraindre le public à rester assis. Masqués, certains ont tout de même dansé et joué au Mölkky. 

Deux fois plus de monde que d'habitude 

En période d'incertitude permanente, l'organisation a demandé beaucoup d'énergie à la quinzaine d'organisateurs et à la quarantaine de bénévoles. Il a fallu créer un restaurant et un bar en un mois, mais aussi une application de paiement pour privilégier le sans contact. 

Et c'est une réussite. Le festival a particulièrement marché, après 14 mois de mesures sanitaires. La fréquentation a doublé, par rapport au dernier festival organisé en septembre 2020. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture festival événements sorties et loisirs