Loire-Atlantique : un adolescent de 14 ans meurt noyé dans le plan d'eau des Brières du bourg, à Saint-Lyphard

Mardi 4 août, un garçon de 14 ans a perdu la vie lors d'une sortie avec des amis au bord d'un étang, dans le parc naturel régional de la Brière. Malgré les conditions d'accès restrictives à certaines plages, les noyades n'ont pas été moins nombreuses  dans la région sur la première partie de l'été.

L'étang des Brières du bourg, à Saint-Lyphard, où l'adolescent de 14 ans a été retrouvé noyé.
L'étang des Brières du bourg, à Saint-Lyphard, où l'adolescent de 14 ans a été retrouvé noyé. © Google Street
Avec les beaux jours et les fortes chaleurs, les baignades sont plus fréquentes et les risques de noyade se multiplient.

Ce mardi 4 août, un adolescent de 14 ans a succombé à une noyade à Saint-Lyphard, en Loire-Atlantique. Le drame s'est produit lors d'une sortie avec des amis au bord de l'étang des Brières du bourg, dans le parc naturel régional de la Brière.

La baignade se fait pourtant sous surveillance l'après-midi en période estivale sur ce site, d'après le site Val de Loire France

"Après reconnaissance aérienne par l'équipe drones et marquage sur le plan d'eau par le chien de l'équipe cynophile, les plongeurs du CND (Centre nautique départemental) ont récupéré le corps inerte de la victime", précise le communiqué des sapeurs-pompiers de Loire-Atlantique.

En France, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

Au mois de juin 2020, le nombre de passage aux urgences pour cause de noyage a baissé de 29% en France par rapport à l'année précédente. Mais la région Pays de la Loire, tout comme les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine et l'Outre-mer, n'est pas concernée par cette baisse.

Entre le 1er juin et le 14 juillet 2020, 12 personnes sont passées aux urgences pour cause de noyade dans la région, contre 10 l'an passé et 15 en 2018.

Les régions littorales comme les Pays de la Loire sont celles qui enregistrent le plus grand nombre de passage aux urgences pour noyade sur la période.
  Cette année encore, le ministère de l’Intérieur s'est associé au ministère des Solidarités et de la Santé, au ministère des Sports et à Santé publique France pour une campagne nationale de prévention contre les risques liés à la baignade.
 
 
Pour se baigner en sécurité et éviter les risques de noyade, Santé Publique France recommande : 
- d'apprendre à nager, même à l'âge adulte
- de ne pas surestimer sa condition physique
- de se baigner dans des zones surveillées et tenir compte des conditions météorologiques, des consignes de sécurité et des interdictions
- de surveiller en permanence et de manière rapprochée son enfant lors de la baignade ou se baigner avec lui
- de ne mouiller la tête, la nuque le ventre et entrer progressivement dans l’eau pour éviter les chocs thermiques
- de ne pas boire d’alcool avant de se baigner
Dans le contexte actuel, il est également recommandé de respecter les consignes liées au COVID-19, dont la distance dans l’eau et en dehors.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers noyade