Disparition de Romain Barré à Nantes : un mineur de 16 ans avoue l'avoir étranglé avec un majeur de 19 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis .

Un mineur de 16 ans est passé aux aveux, avec un majeur de 19 ans et demi, ils ont étranglé Romain Barré, agent immobilier de 38 ans, assoupi dans son véhicule, dans la nuit du 27 au 28 septembre 2016 place Viarme à Nantes. Le mobile du crime est le vol de la voiture !

Tué pour sa voiture ! Disparu voilà près de deux semaines, Romain Barré, Nantais de 38 ans, a été la victime d’un vol qui a mal tourné. Plusieurs suspects placés en garde à vue depuis vendredi 07 octobre ont avoué avoir étranglé le disparu dans sa voiture avec un pullover et un fil de batterie, avant de jeter son corps dans la Loire depuis le quai Wilson. 



Les deux principaux protagonistes sont mis en examen ce soir pour meurtre aggravé. Ils sont âgés de 16 ans et 19 et demi. Une jeune femme de 18 ans s'est jointe à eux pour jeter le corps dans la Loire. Elle est mise en examen pour complicité de meurtre aggravé.



Les deux jeunes, celui de 19 ans en voie de marginalisation, et celui de 16 ans en rupture familiale, avaient projeté de faire des vols à la roulotte dans le quartier de la Place Viarme, le passage d'un équipage de police les en avait dissuadés un moment, de retour, ils ont pris pour cible la voiture de Romain Barré assoupi dans son véhicule. C'est alors qu'ils l'ont étranglé.



Deux autres jeunes gens de 17 et 16 ans sont mis en examen pour non dénonciation de crime et non dénonciation de vol et de tentative d'escroquerie, délit d'usage de carte bancaire.



Le parquet a ordonné la mise en détention provisoire des 3 principaux protagonistes, ils risquent la prison à perpétuité, les 2 autres font l'objet d'un placement judiciaire.



En dépit des recherches menées sur la Loire, le corps de Romain Barré n'a pas encore été retrouvé.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité