Bouguenais en Loire-Atlantique : pourquoi la neige est tombée dans le quartier de la Matrasserie

Publié le
Écrit par Christophe Turgis

De la neige est tombée samedi 15 janvier à Bouguenais dans la métropole de Nantes. Rien d'original en cette saison ? Si, car c'était seulement dans le quartier de la Matrasserie. De la neige dite "industrielle" causée par les activités humaines.

Les habitants de Bouguenais dans l'agglomération de Nantes sont incrédules, il a neigé le matin dans le quartier de la Matrasserie. Pas original en cette saison hivernale ? Si, car il n'en est pas tombé ailleurs dans la commune. L'information parait surréaliste, entre amis ou chez le boulanger, les uns y croient les autres, goguenards, évoquent une blague.

Et pourtant, preuve photographique à l'appui, il a bien neigé ! Les photos partagées sur les réseaux sociaux en attestent. Certes il faisait froid samedi matin 15 janvier, mais pourquoi de la neige ici, et pas là, à quelques centaines de mètres près ? Et pour quoi seulement à la Matrasserie ?

La réponse est à chercher du côté de Météo-France et d'Air Pays de la Loire. Cette averse de neige est le résultat de phénomènes connus des scientifiques sous le nom peu élégant de "neige industrielle". Moins de la population. 

C'est un phénomène qui se produit dans la proximité des zones industrielles ou au long des axes routiers. Pour faire simple, les conditions de températures et d'humidité sont propices à la formation de flocons, et ce sont les particules fines, liées à l'activité humaine, en suspension dans l'air, qui servent de catalyseur. 

Les conditions étaient donc réunies très localement ce samedi 15 janvier à Bouguenais dans le quartier de la Matrasserie, comme elles l'étaient aussi à Cholet dans le Maine-et-Loire, en Vendée à La Roche-sur-Yon ou dans le département du Rhône au sud de Lyon. 

"On observe ce phénomène par temps froid, on note un anticyclone hivernal puissant au dessus de la France ces jours ci", indique-t-on à Météo-France. "Humidité et températures froides en suffisent pas, il faut aussi ajouter les émissions de particules fines liées au chauffage des habitations, aux activités humaines en général. Ces particules fines, solides, agrègent la vapeur d'eau qui gèle à leur contact, on parle de noyaux de condensation, et le tout se transforme en neige, c'est pour quoi on parle de neige industrielle", précise la météo. 

Le week-end des 15 et 16 janvier 2022, la qualité de l'air relevée par Air Pays de la Loire était mauvaise ou dégradée sur l'ensemble de la région, à l'exception de l'île d'Yeu !
Crédits : Air Pays de la Loire

Et cette pollution, puisqu'il faut bien la désigner ainsi, fait-elle de cette neige industrielle un danger ?

"Il ne faut pas la consommer bien évidemment. Le phénomène n'est pas dangereux en soi, pas plus que la pollution de tous les jours, classée cancérogène et à l'origine de 40 000 décès prématurés en France" indique Air Pays de la Loire. "On a une accumulation de particules fines, PM 2,5, émises par le chauffage au bois chez les particuliers. Il fait froid, on chauffe plus, et comme en général ce sont des foyers ouverts, ou des appareils peu performants, les rejets de ces PM 2,5 sont plus importants". Le chauffage individuel au bois représente 32% des PM 2,5, et les chaufferies collectives 1% des émissions.

Alors allons nous assister à d'autre averses de neige industrielle ? "Ces chutes de neige sont imprévisibles et impossibles à localiser", se désole le prévisionniste de la météo. Pas grave, à défaut d'être propre, cette neige, en transformant les paysages familiers permet de faire de jolies photos.