Covid-19 : le Grand National du Trot à Nantes se fera mais sans spectateurs

En vue de respecter la jauge de 1 000 personnes, l'hippodrome de Nantes stoppe la vente de billets pour le Grand National du Trot. Les professionnels pourront assister en direct mais le public, lui, devra compter sur la chaîne cablée Equidia.

La course accueille chaque année entre 4.000 et 5.000 spectateurs
La course accueille chaque année entre 4.000 et 5.000 spectateurs © FREDERIC GIROU / Maxppp
Sa tenue restait en suspens depuis quelques jours. Ce mardi 20 octobre, des choix ont été faits : oui, l’étape du Grand National du Trot (GNT) à Nantes aura bien lieu le 4 novembre 2020… Mais, non, elle ne sera pas ouverte au public. 

Sorte de Tour de France, mais avec des chevaux, le GNT - dont l’une des 13 étapes se déroule à Nantes - est l’un des plus gros événements sportifs de la région.

Chaque année à Nantes, la course attire plus de 4 000 spectateurs. "C’est la plus grosse date de l’année" note l’hippodrome du Petit-Port à Nantes. Mais après que l’état d’urgence sanitaire ait été décrété dans toute la France ce samedi 17 octobre, le département de Loire-Atlantique a décidé de limiter la jauge pour les rassemblements à 1 000 personnes.  Seront uniquement autorisées à s’y rendre, "les catégories socio-professionnelles de l’hippisme, donc les jockeys, les propriétaires, les entraîneurs, etc…" expliquent les organisteurs. 

Les réservations du restaurant faites avant le 17 octobre sont toutefois maintenues. 

A voir sur le petit écran

"On se doit de respecter l’arrêté préfectoral" explique Jean-Pierre Vallée-Lambert, le président de la société des courses de Nantes. 

Malgré la perte économique évidente, le président ne dramatise pas. "Pour nous le plus important, c’est que les courses aient lieu". D’autant plus que celle-ci pourra être regardée sur la chaîne TV câblée Équidia.

Ce n’est pas quelque chose de traumatisant, l’essentiel, c’est que le sport continue de vivre

Jean-Pierre Vallée-Lambert, qui se décrit comme un "éternel optimiste", compte sur un retour de bâton lorsque la situation sanitaire le permettra. "Quand nous avions repris les courses en septembre, il y avait une réelle appétence". 

Il ajoute : "Il nous reste une dizaine de réunions hippiques où les gens pourront nous rejoindre". 
 

13 étapes en France et une finale à Vincennes

Depuis sa création en 1982, le célèbre Tour de France des Trotteurs part à la conquête des régions et de leurs publics, malheureusement réduits cette année.

La 38ème édition du circuit se compose de 13 étapes réparties sur l’Hexagone et une grande Finale disputée à Vincennes, hippodrome de Paris.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société hippisme sport