Covid-19 : le préfet de Loire-Atlantique renforce les mesures locales de lutte contre le coronavirus

Avec un taux d'incidence supérieur à 50 cas positifs pour 100 000 habitants, le préfet de la Loire-Atlantique sur le conseil de l'ARS a pris des mesures complémentaires pour prévenir la propagation de l'épidémie.

 

Le département de la Loire-Atlantique présente, au 27 octobre 2021, un taux d'incidence en population générale de 67 cas positifs pour 100 000 habitants, quatre établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) présentent, sur leur territoire, un taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte de 50 cas positifs pour 100 000  habitants pour la population générale et un taux d'incidence largement supérieur à 100 cas positifs pour 100 000 habitants pour la population de plus de 65 ans depuis plusieurs jours.

Dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire en cours jusqu'au 15 novembre 2021, et sur avis de l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire au sujet de l'évolution de la situation épidémique en Loire-Atlantique, le préfet a pris des mesures complémentaires pour prévenir la propagation de l'épidémie, notamment sur le port du masque et concernant les rassemblements non-déclarés.

L'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire recommande d'imposer le port du masque pour réduire la circulation du virus et éviter la diffusion de l'épidémie dans la population générale, tant dans les établissements clos recevant du public que dans l'espace public caractérisé par une forte concentration de population.

Le préfet de Loire-Atlantique, par arrêté du 27 octobre 2021, a décidé d'étendre l'obligation du port du masque de protection à toute personne de onze ans ou plus dans les lieux ou lors des activités, soumis au passe sanitaire jusqu'au vendredi 19 novembre 2021.

Ce sont :

Face aux risques de troubles à l'ordre public et sanitaire que représentent les rassemblements non-déclarés et  compte tenu de la situation sanitaire dans le département, le préfet a décidé, par arrêté préfectoral du 21octobre 2021, de prendre deux mesures de lutte contre l'épidémie, du vendredi 22 octobre jusqu'au lundi 15 novembre inclus.

Ces mesures sont applicables à l'ensemble de la Loire-Atlantique. La violation des mesures prévues par le cet arrêté est punie d'une amende de 135€, en cas de récidive dans les 15 jours, ou en cas de violation a plus de trois reprises dans un délai de trente jours, de six mois d'emprisonnement et de 3 750 € d'amende ainsi que de la peine complémentaire de travail d'intérêt général.

"La sécurité et la protection de tous sont la priorité des services de l'Etat dans ce contexte de crise sanitaire", assure le préfet qui ajoute : "Les forces de l'ordre seront à nouveau pleinement mobilisées pour assurer le maintien de l'ordre public et le respect des règles sanitaires dans ce cadre".

La préfecture et l'ARS rappellent aux personnes éligibles à la dose de rappel que pour continuer à se protéger, elles peuvent dès à présent se faire vacciner auprès d'un professionnel de santé ou en prenant rendez-vous sur doctolib.fr

 

Les quatre Établissements Publics de Coopération Intercommunale EPCI concernés :

EPCI Pornic Agglo Pays de Retz :

EPCI Sud Retz Atlantique :

EPCI Châteaubriant-Derval :

EPCI Pays d’Ancenis :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société