Freeze Corleone : le préfet de Loire-Atlantique veut interdire un concert programmé au Zénith de Nantes

Le rappeur accusé d'antisémitisme avait également fait l'objet d'une procédure similaire avant des concerts au Zénith de Paris.

Dans un communiqué, la préfecture de Loire-Atlantique fait savoir qu'elle a engagé une procédure pour faire annuler le concert du rappeur Freeze Corleone, prévu au Zénith de Nantes Saint-Herblain, le 1er décembre prochain.

"Les productions musicales de cet artiste sont connues pour ses références antisémites et haineuses contre la communauté juive, explique le communiqué. Par ailleurs, dans le contexte où la menace terroriste est à son plus haut niveau depuis l’attaque de grande ampleur lancée par le HAMAS le 7 octobre dernier, le concert de Freeze CORLEONE pourrait donner lieu à des troubles à l’ordre public et inciter à des actes à caractères antisémites que la préfecture condamne fermement."

Une procédure similaire à Paris

Le préfet de police de Paris avait également engagé une telle procédure avant les concerts du rappeur prévus les 24 et 25 novembre. Mais, selon le HuffPost, cette interdiction a été suspendue ce vendredi et les concerts pourront avoir lieu.

Le 10 mars dernier, c'est un arrêté d'interdiction pris par la ville de Rennes qui avait été invalidé par la justice administrative.

Freeze Corleone est régulièrement accusé d'antisémitisme par des associations comme la LICRA.

"Dans plusieurs de ses chansons, le rappeur français Freeze Corleone, de son vrai nom Issa Lorenzo Diakhaté, crache son flot de paroles haineuses alliant pêle-mêle stéréotypes antisémites, complotisme et apologie du nazisme et du terrorisme" peut-on lire sur le site de la LICRA.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité