Incendie de la cathédrale de Nantes : "une grande tristesse", "une grande émotion"

Les réactions sont nombreuses après l'incendie à la cathédrale de Nantes ce samedi 18 juillet.
Le grand orgue de la cathédrale a été entièrement détruit
Le grand orgue de la cathédrale a été entièrement détruit © Vincent Raynal-France Télévisions
"Après l’incendie de notre cathédrale en 1972 et celui de la basilique Saint Donatien en 2015, ce drame plonge à nouveau les chrétiens de Loire Atlantique dans une grande tristesse", a réagi ce samedi midi le diocèse de Nantes.

"Pour eux, la cathédrale, chef d’œuvre architectural, est surtout l’église mère du diocèse, écrit ce dernier, elle est le lieu des rassemblements où se vivent les évènements importants de son histoire. En janvier dernier, une foule nombreuse était venue saluer Mgr Jean Paul James avant son départ pour l’archevêché de Bordeaux. Pendant le confinement, par les célébrations de la semaine sainte diffusées en direct, elle a continué d’être le cœur de la vie du diocèse".

"Nous ne sommes pas abattus"
, conclut le diocèse, citant la lettre de Saint-Paul Apôtre aux Romains.

L'administrateur diocésain, le père François Renaud, en charge de la cathédrale en raison d'une vacance du siège épiscopal, a pu rentrer avec les pompiers à l'intérieur de la cathédrale et a indiqué que "le grand orgue avait complétement disparu". "C'est très impressionnant et c'est une perte inestimable", a-t-il ajouté, ému.

Monseigneur James, ancien évêque de Nantes, désormais archevêque de Bordeaux, se dit "atterré par l’annonce d’un nouvel incendie à la cathédrale de Nantes" et exprime au Père François Renaud, sa " fraternelle communion devant cette nouvelle épreuve. Je garde la mémoire de nombreuses célébrations où cette cathédrale lumineuse a accueilli des foules dans les moments de joie ou de tristesse.  J’ai été si heureux d’y célébrer".  

"L'attachement affectif des Nantaises et des Nantais"

Réactions également du côté des élus locaux. Pour Johanna Rolland, la maire PS de Nantes, c'est "évidemment une journée de tristesse", "aujourd'hui, ce sont toutes les Nantaises et tous les Nantais qui sont dans cette émotion et dans cette tristesse". 
 

C'est une partie de notre histoire, c'est une partie de notre patrimoine (...) et puis c'est l'attachement affectif des Nantaises et des Nantais

Johanna Rolland, maire de Nantes

 

Une "grande émotion" aussi chez l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, son prédécesseur à la tête de la municipalité. Emotion partagée par Laurence Garnier, conseillère municipale LR et candidate à la mairie lors des dernières municipales. La députée nantaise Valérie Oppelt a une "pensée pour les catholiques mais aussi pour tous les nantais qui retiennent leur souffle pour ce magnifique #patrimoine".

Pour Christelle Morançais, la présidente de la région des Pays de la Loire, "c’est une triste journée pour Nantes et toute la région".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers cathédrales culture patrimoine