INTERVIEW. Victoires de la Musique : La Nantaise Silly Boy Blue en lice dans la catégorie révélation féminine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Guillaud

Elle en rêve depuis sa plus tendre jeunesse, Silly Boy Blue a appris il y a quelques jours sa nomination aux Victoires de la Musique 2022 dans la catégorie Révélation féminine. Mais qui est donc Silly Boy Blue ? Réponse ici...

"Il m’aura fallu 25 années, un bon paquet de ruptures amoureuses et amicales, des proches, des crushs, des cicatrices, beaucoup d’amour aussi, des ratés et des réussites, des déceptions et pas mal d’espoir pour qu’il existe enfin. 
Il est à vous, et malgré son nom, je crois que c’est ma plus belle histoire d’amour".

Et cette histoire d'amour a pour nom Breakup Songs, un album de 12 titres, autant de pépites pop à déguster dans la pénombre, pas trop loin d'un ciel étoilé. Bien sûr, vous pouvez aussi l'écouter à la lueur d'un néon dans votre cuisine mais ça ne fera peut-être pas le même effet.

Ces pépites sont signées d'une chanteuse nantaise, Ana Benabdelkarim, que d'aucun auront peut-être déjà aperçue dans une autre vie aux côtés de Raphaël D'Hervez pour le projet Pégase. 

Depuis quelques années, la jeune-femme a pris son envol, en solo, sous le nom de Silly Boy Blue. Tous ceux qui s'intéressent un tant soit peu à la musique auront reconnu là le titre d'une chanson de David Bowie à ses débuts. Pourquoi ce nom ? C'est l'une des questions que nous avions envie de lui poser.

Mais Silly Boy Blue a une autre actualité en ce début d'année. Et non des moindres puisqu'elle est nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie Révélation féminine aux côtés de L'Impératrice et Barbara Pravi. Comment vit-elle ce moment ? Toutes les réponses ici et maintenant...

Tu as emprunté ton nom à une chanson de 1967, signée d'un inconnu, à l'époque, David Bowie. En quoi te parle-t-elle ?

Silly Boy Blue. David Bowie est l'artiste qui m'a le plus inspiré depuis toute petite. Quand j'ai commencé mon projet, j'avais envie de faire le lien avec tout ce qu'il a représenté pour moi. Et cette chanson, écrite à ses débuts et pas vraiment connue, a été le clin d'œil parfait pour moi. Ça me plaisait que le "petit garçon bleu et fou" veille sur moi en quelque sorte.

L'annonce est tombée il y a maintenant quelques jours, tu es nommée aux Victoires de la musique dans la catégorie Révélation féminine. Comment vit-on un moment pareil ?

SBB. C'était un moment de joie très intense, mais aussi d'apaisement : tout le travail qu'on a fourni mes équipes et moi, c'est comme si je pouvais les récompenser, les remercier pour leur dévouement. Ça m'a fait beaucoup de bien. 

Comment se prépare-t-on à une soirée comme celle-ci ?

SBB. Comme pour beaucoup d'autres choses : en travaillant jours et nuits haha. Avec une petite dose de stress supplémentaire, je regarde cette cérémonie depuis toute petite donc c'est un beau challenge. 

Tu l'emportes ? Tu fais quoi ?
SBB. Je pleure !

Tu ne l'emportes pas ? Tu pleures aussi ?
SBB. Oh non, je pense que je fais la fête avec mon équipe quand même ! 

Ton premier album est sorti en juin 2021. Il s'appelle Breakup Songs, chansons de rupture en français. Un disque d'amour et de désamour donc ?

SBB. Exactement, et d'amitié, et d'espoir, et de renouveau... Tout ce qui se rapproche des ruptures au sens propre comme au figuré ! Mais promis, ce n'est pas un recueil de chansons tristes !

Quelles ont pu être tes inspirations, tes influences pour cet album ?

SBB. Beaucoup de femmes d'abord : Lorde, Lana Del Rey, Mansfield TYA, Joan Jett, Mitski, Fever Ray... Elles m'ont donné le courage de faire de la musique, de prendre une guitare et d'écrire mes chansons.

Comment définirais-tu ta musique, ton univers, à quelqu'un qui ne te connaitrait pas ?

SBB. Je dirais que c'est de la pop, ça va du guitare voix au piano voix, en passant par des chansons plus rythmées. C'est de la pop, comme ça c'est plus large haha !

Tu as pu tourner avec cet album à la rentrée 2021. Comment as-tu vécu cette petite porte ouverte, ce moment de liberté, dans un contexte pandémique sans fin ?

SBB. Comme une chance inouïe. J'ai écrit cet album en pensant au live, à la façon dont je le jouerai. Avoir la chance de passer entre les mailles du filet pour le défendre sur scène était presque impensable, et ça s'est pourtant fait. J'en garde un souvenir très précieux, et j'ai hâte de revenir sur scène. 

Qu'est ce qui est le plus important dans ta vie aujourd'hui ?

SBB. Mes proches, mon album, le public et mon chat. 

Merci Silly Boy Blue.

Qui repartira avec la Victoire révélation féminine sous le bras ? Réponse vendredi 11 février sur France 2.

Propos recueillis par Éric Guillaud le 21 janvier 2022