Carquefou : l'inventeur de l'agenda Quo Vadis fête ses 100 ans

Francis Beltrami, l'inventeur de l'agenda Quo Vadis, a 100 ans / © JM Lalier - France 3 Pays de la Loire
Francis Beltrami, l'inventeur de l'agenda Quo Vadis, a 100 ans / © JM Lalier - France 3 Pays de la Loire

Son agenda Quo Vadis est plus célèbre que lui. Il s'en vend près de 9 millions par an dans le monde et ils sont fabriqués à Carquefou depuis 1971. Mais connaissez-vous Francis Georges Beltrami ? Résistant, médecin et inventeur d'un objet culte en 1952 à Marseille. Un centenaire heureux en somme.

Par Thierry Bercault

Son agenda est beaucoup moins rempli que lorsqu'il était aux manettes de Quo Vadis. Francis Beltrami a aujourd'hui 100 ans et sa vie est une success story. 

Issu d'une grande famille de médecins, il aurait du consacrer sa vie à soigner des gens. Mais la guerre en décide autrement. En 1943, il est arrêté à Marseille par la Gestapo, torturé au 425 rue du Paradis et déporté à Buchenwald. Il ressort vivant de ce terrible camp de concentration mais si affaibli qu'il ne peut reprendre ses activité d'ORL.

Un produit culte


Il va donc diriger le dispensaire dentaire créé par son père et c'est là qu'il va avoir l'idée d'inventer un outil pratique pour gérer ses réunions et organiser son temps de travail. En 1952, il invente un concept maintes fois copié depuis, l'agenda planning. Sur une double page, il fabrique une grille avec un tampon encreur. En un coup d'oeil, il est possible de visualiser les activités de la semaine. L'idée est si géniale que Coca-Cola lui en commande des milliers et que l'agenda va devenir un objet culte dix ans plus tard.
Francis Beltrami a bien noté dans son agenda Quo Vadis la date de ses 100 ans / © JM Lalier - France 3 Pays de la Loire
Francis Beltrami a bien noté dans son agenda Quo Vadis la date de ses 100 ans / © JM Lalier - France 3 Pays de la Loire
En 1954, il industrialise son produit sous la marque Quo Vadis, ce qui signifie "Où vas-tu". Il crée des ateliers à Marseille en 1957 qui s'avèrent trop petits. En 1971, il vient s'installer à Carquefou dans une usine de 7 000 m2, au beau milieu des vaches. Aujourd'hui, l'entreprise exporte en Chine, réalise 50 millions de chiffres d'affaires et emploie 230 personnes. Elle a été rachetée en 1999 par Exacompta-Clairefontaine.


Une résistance à l'agenda numérique


Francis Beltrami a tourné la page Quo Vadis à 80 ans, d'abord en cédant ses parts à son petit fils Olivier et maintenant en laissant l'un des ses concurrents diriger l'entreprise familiale, une institution qui résiste bein à l'agenda numérique et qui se diversifie en fabriquant des cartables et des carnets.

 notre reportage

|https://www.facebook.com/france3pdl/videos/1864170373612258/

Sur le même sujet

Gesvre : une famille d'artistes hors norme les Poincheval

Les + Lus