Jupiter et Vénus éclairent nos soirées en ce moment grâce à un phénomène de "conjonction" des deux planètes

A observer ces jours-ci dans le ciel du soir, le rapprochement de Jupiter et de Vénus. Le phénomène ne durera que quelques jours encore. Explication avec un médiateur du Planétarium de Nantes.

Si, ce jeudi soir encore, vous levez les yeux vers le sud-ouest, vous deviez être attiré par deux petits phares dans le ciel. Si celui-ci n'est pas trop voilé.

Ces deux astres qui brillent dans le ciel de fin de journée, sont bien visibles côte à côte depuis la fin février et ils le seront encore quelques jours (avant de s'éloigner l'un de l'autre), de 19h à 21h environ. Car après, ils se couchent à l'horizon.

Ce sont deux planètes, Vénus et Jupiter, qui sont, au moins visuellement, toutes proches. Car, dans la réalité astrale, elles sont tout de même distantes de 670 millions de kilomètres !

Un phénomène de conjonction

"Ce phénomène n'est pas exceptionnel, nous a expliqué Anthony Guimpier, médiateur scientifique au planétarium de Nantes. Il n'y a pas de saison particulière pour l'observer, tout dépend du mouvement des planètes, de leur cycle autour du soleil. L'an dernier, on avait pu observer un rapprochement entre Jupiter et Saturne. Si on voit bien ce rapprochement entre Jupiter et Vénus, c'est parce que ce sont deux astres très brillants."

Ce phénomène, appelé conjonction, se reproduira vers le 28 mars.

Pour les passionnés d'astronomie, à signaler aussi en ce moment, la présence de mars bien à la verticale, au zénith, le soir dès la tombée de la nuit. C'est le premier point brillant que l'on voit, avant toutes les étoiles. Ceux qui ont de bons yeux distingueront peut-être son côté rougeoyant.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité