Il prend au mot Christophe Galtier, l'entraîneur du PSG, l’aventurier Capitaine Rémi rallie Paris à Nantes en char à voile

Rémi Le Calvez alias Capitaine Rémi a décidé de prendre au mot Christophe Galtier, l’entraîneur du PSG. Il va rallier Paris à Nantes en char à voile. Il s’est élancé ce mardi matin du Parc des Princes. Arrivée programmée dans la Cité des Ducs dimanche.

Il a l’habitude de relever des défis. À 35 ans, le globe-trotter Rémi Clavez a décidé de prendre la blague de Christophe Galtier, l’entraîneur du PSG  au premier degré.

"Je vais lui montrer qu’il est possible de rejoindre Paris à Nantes en char à voile ", lance le trentenaire avec aplomb. Le réchauffement climatique on est en plein dedans.  "C’est important que les personnes influentes comme des joueurs de foot prennent conscience des efforts collectifs qu’il est nécessaire de faire face à la crise énergétique. Et ils  doivent montrer l’exemple. Ils doivent être connectés au monde actuel", martèle l’aventurier.  "Il faut leur dire aux joueurs du PSG  qu'il existe d'autres moyens de transports que leur jet privé pour se déplacer, comme par exemple le TGV ."

Il faut leur dire  aux joueurs du PSG  qu'il existe d'autres moyens de transports que leur jet privé pour se déplacer comme par exemple le TGV 

Capitaine Rémi, aventurier globe-trotter

Un char à voile à pédales

Le départ de cette nouvelle aventure a été donné ce mardi matin devant le Parc des Princes. Tout un symbole. Piloter un char à voile : jamais fait. Capitaine Rémi ne se démonte pas. Son char à voile, prêté par la société Seagull, d’Auray dans le Morbihan est équipé de pédales.

" Il n’y a pas forcément beaucoup de vent, alors il me fallait bien un moyen d’avancer." Boutade toujours : sa voile est customisé d’un logo PSG ( Possible Sans Gasoil) .

Ce projet fou " a été monté en trois jours."  "J'ai testé le char à voile hier soir. C'est sportif, c'est comme une sorte de tricycle sans volant où tout se commande avec les pieds". 

550 kilomètres à parcourir

Le char à voile va emprunter pour l’essentiel des pistes cyclables. "D’abord je vais longer la Seine, ensuite prendre  l’Euro Vélo 3, puis la Loire à Vélo, soit 550 kilomètres à parcourir. C’est plus long que par l’autoroute", s’en amuse Capitaine Rémi.

L’aventurier compte parcourir une centaine de kilomètres par jour. "En revanche, je compte sur la solidarité des habitants sur le parcours pour m’héberger. Je n’ai rien pris, zéro affaire avec moi. Juste un vêtement de pluie". Il invite les gens  à venir le rejoindre à vélo. "À plusieurs, c’est plus sympa".

Arrivée prévue dimanche à Nantes. Capitaine Rémi donnera une conférence-théâtralisée sur ses aventures au théâtre du Sphinx. Son épopée en char à voile  est à suivre sur les réseaux sociaux. 

Pour son premier jour, il a réussi à parcourir 25 kilomètres en 7 heures, moitié moins que ce que  le capitaine espérait. Ce jeudi, capitaine Rémi arrive à Blois. " J'aurai fait 100 kilomètres aujourd'hui. C'est pas mal mais je galère". Le globe-trotter n'avait pas prévu certains détails comme les ponts, les câbles électriques et les arbres . " Je dois démâter pour franchir ces obstacles . Et le vent me joue aussi des tours. Quand la route est trop pentue, je recule ", raconte le capitaine. 

 Ex-développeur web adepte des défis fous

Ce développeur web a vendu son entreprise en 2014. "J'avais envie de profiter de ma vie et de ne pas attendre la retraite. J’ai écrit la listes des rêves que je voulais réaliser . Et je me suis lancé des défis avec les valeurs que je veux défendre".  

Capitaine Rémi est donc un adepte des défis fous. Il a traversé l’Atlantique en voilier, rejoint Paris-Bruxelles en Vélib, descendu la Seine en pédalo ou bien encore fait de l’autostop déguisé en Père Noël en Laponie. Capitaine Rémi ne manque pas d’idées et sa liste de rêve est encore longue.