Loire-Atlantique : la future implantation d'Amazon à Montbert fait réagir les politiques

Le projet d'implantation d'Amazon à Montbert en Loire-Atlantique suscite des réactions, Matthieu Orphelin député de Maine-et-Loire tire au canon sur le géant américain et ses pratiques déloyales en matière fiscale, Guillaume Garot député de la Mayenne s'interroge sur la destruction des emplois.
Matthieu Orphelin député de Maine-et-Loire
Matthieu Orphelin député de Maine-et-Loire © Christophe Archambault / AFP
Delphine Batho et Matthieu Orphelin et leur groupe parlementaire Écologie démocratie solidarité, avaient déposé en juin une proposition de loi pour réguler le commerce en ligne. EDS entendait mettre un coup d’arrêt aux projets d’implantation de sites logistiques d’Amazon et Alibaba en France. Le projet de loi a été retoqué par la majorité à l'Assemblée Nationale. 

 

Amazon, un système prédateur

Matthieu Orphelin comprend l'accueil favorable des habitants des communes environnantes, "un millier d'emplois, même payés au lance pierre, c'est toujours bon à prendre", mais pour lui "c'est un piège"!

Le député tire au canon contre le géant américain : "Amazon en France comme aux USA est un système prédateur, il fraude à la TVA grâce aux marketplaces, ne paye pas d'impôts, a été condamné pour son absence de respect du droit du travail, c'est un concurrent déloyal par rapport aux autres commerçant français en ligne, comme FNAC, Cdiscount et les autres".

Guillaume Garot, député PS de la Mayenne, partage sensiblement le même point de vue, "Amazon ne représente pas le modèle de société que nous voulons, tant il est destructeur de nos commerces et de la vie économique de nos communes. Le e-commerce fait aujourd'hui partie de nos vies, mais nous devons privilégier un modèle de développement qui protège la diversité commerciale et préserve les liens humains de proximité".

Sur la question de l'emploi, Amazon est loin d'être exemplaire, il a été condamné pour son attitude dans la crise du covid en France, plusieurs études démontrent la perte d'emplois alentours, "les études conduites en France montre que pour un emploi créé, on en supprime 2,2 alentours".
 

Amazon avance masqué jusqu'au permis de construire

Guillaume Garot s'inquiète de l'impact d'Amazon sur l'emploi existant, "deux études, une française en 2019 et une américaine en 2016, ont montré que pour 1 emploi créé à Amazon, le commerce de proximité en perd 2".

Sur la question de l'emploi, en 2019, Mounir Mahjoubi, l'ex secrétaire d'Etat au numérique estimait cette perte d'emplois à 1,6. Pour Matthieu Orphelin :"Amazon est un système qui ne crée de la richesse que pour son PDG !"

Pour contrer ce mouvement de fond, la proposition de Loi du groupe Écologie démocratie solidarité demande "un moratoire de 2 ans, le temps de faire comprendre à Amazon qu'il doit se comporter comme ses concurrents". De son côté le gouvernement de Jean Castex veut dépenser 5 milliards d'euros pour revitaliser les centres-bourgs. "Amazon va venir faire l'inverse en Loire-Atlantique, et le député de conclure, ces gens-là avancent masqués jusqu'au permis de construire".


L'étude Euler Hermes de janvier 2020 prévoit la fermeture de 30 000 points de vente aux USA du fait du développement du e-commerce. La même étude soulignant que 670 000 emplois dans le commerce de détail ont disparu aux USA depuis 2008, avançant le ratio de 4,5 emplois perdus pour un emploi créé !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie emploi aménagement du territoire environnement