La maison modulable à volonté, destinée aux personnes précaires, est en construction à Nantes

Cette maison est modulable à souhait. / © Wood Stock
Cette maison est modulable à souhait. / © Wood Stock

Une maison en bois modulable, adaptable, empilable et transportable a été distinguée au 6e concours d'architecture Mini Maousse. Elle a été créée par deux étudiants nantais spécialement pour les personnes en situation de précarité. Un prototype est construit à Nantes.

Par Cécilia Sanchez (avec AFP)

C'est un logement temporaire de qualité, "modulable, adaptable, empilable et transportable", destiné aux personnes en situation précaire, dont un prototype, lauréat d'un concours d'architecture, est construit et a été inventé à Nantes. 

Le logement des "jours meilleurs" : empilable et modulable

Maison modulable Wood Stock

Cette maison est fabriquée en bois, une filière peu exploitée en France, mais qui fournit des logements de qualité. Elle a été conçue par deux étudiants de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Nantes, Fabien Le Goff et Cédric Jenin. Ce 15 mai, la maison "Wood Stock" a remporté le 6e concours d'architecture Mini Maousse organisé par la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris.


Le thème était "La nouvelle maison des jours meilleurs" , en hommage à l'architecte Jean Prouvé et sa maison novatrice et bon marché, conçue en 1956, en réponse à l'appel de l'Abbé Pierre deux ans plus tôt.

"Wood Stock" peut accueillir aussi bien des personnes isolées que des familles, des étudiants ou des travailleurs précaires, et être aussi bien un logement d'urgence que de loisirs, assurent les organisateurs du concours. Il s'adapte à tous les terrains et peut être empilé sur 3 niveaux.


"Les mobil-homes sont très stigmatisants"

"Aujourd'hui les habitats temporaires sont le plus souvent des mobil-homes, très stigmatisants pour les personnes pauvres qui y sont logées en attendant mieux. Nous voulions imaginer un logement temporaire de qualité", explique Fiona Meadows, commissaire de l'exposition. "Nous voulions un projet industrialisable : notre objectif est maintenant de trouver un partenaire dans le bois, afin de lancer la production en série", dit-elle. Avec pour objectif d'abaisser le coût de construction à 800 euros le m2.


Elle est facile à assembler avec ses "briques de bois - du douglas, qui résiste aux intempéries - d'un mètre de long, qui s'emboîtent sans colle ni vis", précise son co-concepteur, Fabien Le Goff. Creuses, les briques sont remplies de ouate de cellulose pour une meilleure isolation.

En cours de construction à Nantes

Sa maquette est exposée avec huit autres projets, du 15 mai au 16 juillet à la Cité de l'architecture. En cours de construction à Nantes, en partenariat avec l'Ecole supérieure du bois, sur une friche industrielle, un exemplaire à taille réelle sera livré le 29 juin, puis habité par une famille.

Sur le même sujet

L'éléphant de Nantes en maintenance

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne