Musique : Lilly Wood & the Prick, Jeanne Cherhal et d'autres artistes en concert unique sur l'Île de Nantes

C'est une prouesse technique aussi bien qu'un challenge musical que nous propose le collectif Sourdoreille : 22 minutes d'un plan séquence qui traverse l'Île de Nantes et nous emmène à la rencontre de 5 artistes reconnus. Un concert unique disponible sur Culture box.
Le groupe de folk français Lilly Wood and the Prick en concert sur l'île de Nantes.
Le groupe de folk français Lilly Wood and the Prick en concert sur l'île de Nantes. © Collectif Sourdoreille

800 mètres de déambulation, 5 sessions musicales, et à la fin No Cut, un plan séquence de 22 minutes. Pour ce concert hors normes, le collectif Sourdoreille et le réalisateur Sami Battikh ont choisi le décor de l'Île de Nantes. De la cale de lancement aux Nefs de Stereolux, en passant par le Carrousel des Mondes Marins, la caméra se déplace d'un rail à une grue télescopique sans que l'on s'en aperçoive. Un défi artistique et technique réalisé le 24 juin dernier.  

Humainement, c’était une expérience particulièrement intense. Il y avait tellement d’éléments qui pouvaient faire capoter le tournage : la météo, des problèmes à l’image, au son, les artistes, les aléas du public présent tout autour… Et on savait que, contrairement à des tournages "classiques", si on ne parvenait pas à avoir une prise intégrale de ce plan-séquence, le film ne pouvait pas voir le jour.

Sami Battikh, réalisateur

Finalement, tout s'est bien enchaîné. C'est la chanteuse du groupe de folk français Lilly Wood and the Prick qui ouvre le bal avec une première session accompagnée du guitariste du duo et d'un saxophone qui a créé un solo freejazz spécialement pour l'occasion. Car le défi de ce film, c'est aussi de lier cinq univers musicaux très différents.

Le rappeur Ichon devant le Carrousel des Machines de l'île de Nantes.
Le rappeur Ichon devant le Carrousel des Machines de l'île de Nantes. © Sourdoreille

Grâce à ce solo, la caméra quitte le folk et rejoint le rappeur de Montreuil Ichon devant le Carrousel des Mondes marins. S'en suit une douce déambulation avant de retrouver Jeanne Cherhal à son piano. L'artiste nantaise a composé une introduction qui se mélange parfaitement à la fin du titre d'Ichon.

La chanteuse nantaise Jeanne Cherhal dans son élément.
La chanteuse nantaise Jeanne Cherhal dans son élément. © Sourdoreille

Étape suivante : le musicien angevin et compositeur de musique électronique Thylacine nous attend derrière ses platines. Il nous accompagne tranquillement sous les Nefs pour une dernière session avec le groupe de rock nantais Ko Ko Mo. 

Le groupe de rock nantais Ko Ko Mo s'en donne à coeur joie sous la nef.
Le groupe de rock nantais Ko Ko Mo s'en donne à coeur joie sous la nef. © Sourdoreille

Des transitions sublimes et un enchaînement bluffant. Pas de doute, No Cut est une réussite. À découvrir de toute urgence !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture machines de l'ile fêtes locales événements sorties et loisirs