Nantes : Fiitli, la start-up qui permet de faire du sport grâce à l'entreprise

Samuel Blin (gauche), Dorian Tohou et Sébastien Lemeur sont les trois associés de Fiitli, start-up créée en juin 2017. / © DR Fiitli / France 3 Pays de la Loire
Samuel Blin (gauche), Dorian Tohou et Sébastien Lemeur sont les trois associés de Fiitli, start-up créée en juin 2017. / © DR Fiitli / France 3 Pays de la Loire

Une start up nantaise, Fiitli, permet depuis juin 2017 aux salariés d'entreprise de faire du sport à moindre coût en mettant en relation les entreprises, les salariés et les professionnels du sport. Une sorte de "ticket restaurant" du sport.

Par Manon Monnier

L'entreprise offre 22 euros par mois à Nathalie, salariée d'un supermarché pour qu'elle fasse du sport. Avec cette enveloppe, elle peut faire soit 3 entraînements de yoga par mois ou 4 entraînement de fitness ou 2 d'aviron.

Favoriser le bien-être en entreprise, c'est ce qui a poussé Samuel Blin et Dorian Tohou, étudiants de master à l'Université de Poitiers, à lancer en juin dernier leur start-up, Fiitli, à l'occasion de leur dernière année d'études.

Les deux jeunes entrepreneurs ont décidé de s'installer à Nantes pour profiter d'un climat plus propice aux start-up et à l'entreprenariat. "C'est clair que l'atmosphère économique de Nantes nous a bien aidés, puisque nos premiers clients étaient des start-up!", affirme Samuel Blin pour qui les start-up sont plus attentives au bien-être au travail qu'une entreprise traditionnelle.


Rendre le sport plus accessible

Le sport en entreprise, on connaît, cela se fait de plus en plus. Il permet un bien-être individuel et, à terme, une plus grande efficacité des salariés. Mais pour faciliter le développement de ce concept, Samuel Blin, Dorian Tohouont et leur associé Sébastien Lemeur ont mis en place avec Fiitli une plateforme accessible et intuitive qui permet de réserver sa séance de sport en quelques clics. Plus aucune excuse pour ne pas faire de sport !

En sept mois d'existence, Fiitli réussit aujourd'hui à séduire cinquante entreprises nantaises, allant de l'auto-entrepreneur au Crédit Agricole.  "Une seule entreprise a choisi de faire payer en partie à ses employés le budget mensuel, comme pour un ticket restaurant. Sinon les 49 autres l'offrent à leurs salariés", souligne Samuel Blin. 

Ces premiers succès, cette start up la doit peut-être à son prix Pépite Tremplin 2017 en Pays de la Loire qui récompense l'entreprenariat étudiant. Et l'ambition de ses trois associés, Samuel Blin et Dorian Tohouont est grande. Fiitli prévoit de se déployer dans d'autres villes en France.

Sur le même sujet

ITV Philippe Maindron à propos de Johnny

Près de chez vous

Les + Lus