Nantes : il prenait des auto-stoppeuses à bord avant de leur demander des faveurs sexuelles, un appel à témoins relancé

Deux plaintes avaient été déposées à l’été 2018 pour des agressions sexuelles sur auto-stoppeuses. La gendarmerie renouvelle aujourd'hui son appel à témoins pour tenter d'identifier d'autres victimes.

© C.François France Televisions
La gendarmerie de Châteaubriant renouvelle l'appel à victimes qu'elle avait déjà lancé en 2018. Il concerne des jeunes femmes qui auraient été prises en auto-stop à Nantes en août 2018, par un homme circulant au volant d’une Fiat Stilo de couleur gris foncé.

Transport en échange de rapports sexuels

L'automobiliste, un homme de 31 ans se stationnait au rond-point Cardo à Nantes, pour attendre des auto-stoppeuses et les prendre en charge.

Il les faisait monter à bord de sa voiture, puis commençait à rouler. Il leur faisait ensuite comprendre que ce trajet en transport devait se faire en échange de faveurs sexuelles.
 

Deux plaintes et un nouvel appel aux victimes 

Suite à deux plaintes, le suspect avait pu être identifié et interpellé par les gendarmes.

Aujourd’hui, la gendarmerie renouvelle son appel à victimes afin d’identifier d’autres personnes qui auraient été prises en stop dans des conditions similaires et à qui l'automobiliste aurait imposé ou tenter d'imposer des rapports sexuels.

Cet homme suspecté d'agressions sexuelles et âgé 31 ans est de type européen.

Pour toute info, vous pouvez contacter la gendarmerie de Châteaubriant au 02 40 81 89 82  ou br.chateaubriant@gendarmerie.interieure.gouv.fr
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société police sécurité