Nantes : l'occupation du théâtre Graslin se poursuit, la réouverture au public en juin compromise

Des professionnels de la culture poursuivent l'occupation du théâtre Graslin à Nantes pour protester contre la réforme de l'assurance chômage et bénéficier d'une meilleure prise en charge de la précarité. Les discussions avec la direction restent infructueuses.

Occupation du théâtre Graslin le 27 mai 2021 à Nantes.
Occupation du théâtre Graslin le 27 mai 2021 à Nantes. © Céline Dupeyrat - France Télévisions

La réunion entre les occupants et la direction organisée la veille n'a rien donné. En ce jeudi 27 mai, le théâtre Graslin reste toujours occupé par des professionnels de la culture, malgré l'annonce de la réouverture des lieux culturels il y a un mois.

"On est heureux que ça rouvre, affirme néanmoins Martine Ritz, comédienne et membre du Syndicat français des artistes. Mais on ne peut pas se réjouir de retourner travailler quand on sait que des collègues ne vont pas pouvoir faire leurs heures. Donc c’est une réouverture pour nous qui ne peut être ni joyeuse, ni festive."

Occupation du théâtre Graslin le 27 mai 2021 à Nantes.
Occupation du théâtre Graslin le 27 mai 2021 à Nantes. © Céline Dupeyrat - France Télévisions

Des discussions au point mort

Depuis près de 80 jours, les occupants dénoncent la réforme de l'assurance chômage, une réforme ni "juste" ni "équitable" selon la comédienne, et réclament un plan de soutien massif à l’emploi avec la réouverture, ainsi qu'une aide pour les jeunes qui débutent dans le secteur culturel.

Pour la direction d'Angers Nantes Opéra, impossible d'ouvrir le théâtre dans ces conditions, malgré la volonté d'accueillir le public au plus vite.

"Nous entendons bien la nécessité pour le mouvement des occupants d'être entendu, concède Alain Surrans, le directeur d'Angers Nantes Opéra, nous sommes, nous aussi, opposés à une évacuation par la force. Assumant notre responsabilité de direction, nous constatons néanmoins l'impossibilité de concilier réouverture au public, mais aussi répétitions avec des enfants, comme il est prévu à partir de juin, et poursuite de l'occupation du Théâtre Graslin."

Occupation du théâtre Graslin le 27 mai 2021 à Nantes.
Occupation du théâtre Graslin le 27 mai 2021 à Nantes. © Céline Dupeyrat - France Télévisions

Les occupants restent déterminés, malgré la crispation grandissante des riverains. Au théâtre de l'Odéon à Paris, les intermittents ont quitté d'eux-même le site pour éviter la confrontation avec la direction, et se sont installés dans la salle parisienne du 104. Reste à savoir si les occupants nantais prendront une décision similaire, pour permettre de rouvrir les portes du théâtre fermées depuis le 30 octobre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture crise économique économie