Nantes : le président du HBCN, Gaël Pelletier, visé par une procédure disciplinaire de la Fédération de handball

La Fédération Française de handball a demandé à la Ligue Nationale l'ouverture d'une procédure disciplinaire à l'encontre de Gaël Pelletier, président du club nantais le HBCN, suite au rapport des deux arbitres du match du 8 octobre signalant des propos injurieux et homophobes à leur endroit.

Selon nos confrères de l'AFP (Agence France Presse), la Fédération Française de handball (FFHB) a demandé l'ouverture d'une procédure judiciaire visant le président de Nantes, Gaël Pelletier, accusé par deux arbitres d'avoir tenu des propos homophobes à leur encontre lors du match du 8 octobre dernier, ce que celui-ci réfute.

Des affirmations graves 

Dans son communiqué en date de lundi, la FFHB précise : ''Dans leurs rapports, clairs et circonstanciés, les arbitres de cette rencontre, et le délégué du match, signalent que le président du HBC Nantes, Gaël Pelletier, a tenu des propos injurieux mais également homophobes envers les arbitres. Ces propos ont été suivis de menaces physiques et de la volonté d'en découdre".

Des noms d'oiseaux

Le président du HBCN reconnait avoir prononcé des noms d'oiseaux à l'encontre des deux arbitres du match Nantes/Limoges, mais s'est défendu de tout propos homophobe auprès de France 3 Pays de la Loire.

Cette campagne de lynchage est très grave et particulièrement  malhonnête

Gaël Pelletier, président du handball Club de Nantes

Si Gaël Pelletier a concédé avoir tenu "des propos insultants" envers le corps arbitral lors du match Nantes/Limoges, perdu 27-29 lors de la cinquième journée de Starligue, le président du club nantais a réfuté "tout propos homophobe".

Et d'ajouter lors de la conférence de presse du 10 octobre : "L'homophobie sous toutes ses formes n'a aucune place au HBC Nantes, dans le sport et dans la société. Ce ne sont pas mes valeurs, celles que je défends au quotidien. Je réfute les propos homophobes qui me sont prêtés", se réservant par ailleurs le droit de porter plainte pour diffamation.

Un rapport écrit et circonstancié

Les deux arbitres du match Nantes/Limoges, Mathieu et Mathias Pajot, ainsi que le délégué du match, ont écrit chacun un rapport circonstancié sur les propos injurieux et homophobes du président Gaël Pelletier. ''Des propos suivis de menaces physiques et de la volonté d'en découdre'', précise la FFHB dans son communiqué.

Dès dimanche, le bureau directeur de la FFHB a été consulté par son président Philippe Bana afin que ''lui soit donné mandat pour solliciter l'ouverture immédiate d'une procédure disciplinaire auprès de la Ligue de Handball''.

De son côté, la FFHB s'est dite "attentive à d'éventuelles mesures conservatoires qui pourraient être prononcées à l'encontre du président du HBC Nantes visant à le suspendre de toutes fonctions dans l'attente de l'issue de la procédure disciplinaire".

La balle est maintenant dans le camp de la commission de discipline de la Ligue Nationale de Handball (LNH).

En attendant, cette "affaire" sème le trouble dans le camp nantais mais aussi chez tous les pratiquants et amoureux du handball.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport handball hbcn