Nantes : le prêt sur gages populaire en période d'inflation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandrine Gadet, avec Lucie Rivière

À Nantes, il est possible d'obtenir un prêt sur gages au Crédit Municipal. Le système est peu connu, mais en période de baisse de pouvoir d'achat, c'est parfois le seul moyen de boucler ses fins de mois.

Au Crédit Municipal de Nantes, une femme vient déposer une bague en échange d'un prêt. Un objet d'une grande valeur. "Il faut que mon responsable puisse jeter un coup d'œil", indique Vincent Garry, appréciateur. Pour fixer le montant du prêt, il faut estimer le diamant. La somme accordée représente entre 2/3 et 4/5 de la valeur estimée sur le marché des ventes aux enchères publiques. Pour cette bague, ce sera 4000 €. C'est plus que la moyenne : environ 900 euros. 

"Bonjour Vincent ! " Myriam vient de franchir la porte. Le crédit municipal, cette habituée le connaît bien : "Ils sont très humains, ils n'ont pas de préjugés et sont là pour vous aider". Pour le dépôt de ses bijoux en or, elle repartira avec 280 euros. 

Autrefois, elle avait honte de venir emprunter sur gages, mais aujourd'hui, nécessité fait loi. Ce système lui permet de conjurer la précarité : "Le 15 du mois, on n'a plus rien", déplore-t-elle. 

90% des objets déposés sont des bijoux

Chaque mois, à Nantes, 300 à 400 personnes déposent des biens contre de l'argent au Crédit Municipal, le seul lieu autorisé à de telles transactions. En grande majorité des bijoux, à 90%. On trouve aussi des objets d'art, de l'informatique, ou même des grands crus. Les clients ont 6 mois pour rembourser la somme prêtée avec un taux d'intérêt minime

Christophe Bonneau, le responsable du service, affirme que le but recherché n'est pas le profit. L'objectif est de dépanner les gens : "On n'est pas là avec un regard inquisiteur. Nous voulons apporter une solution à leurs problèmes du quotidien"

9 personnes sur 10 remboursent leur crédit en temps et en heure.