Nantes : la navette autonome plus rapide et en circulation réelle

Une navette autonome en test à Nantes à compter du 21 mai 2018 / © DR Patrick Garçon - Nantes Métropole
Une navette autonome en test à Nantes à compter du 21 mai 2018 / © DR Patrick Garçon - Nantes Métropole

L'idée était de tester la navette autonome "sans chauffeur et 100% électrique" à Nantes sur une année. Après un test en site propre, la navette va se mêler au flux circulatoire.

Par Fabienne Béranger

La navette autonome va connaître une nouvelle avancée avec une intégration à la circulation courante sur le site du Pôle Industriel d’Innovation Jules Verne au sud de Nantes, entre l’usine d’Airbus et l’aéroport actuel.

"La navette est déployée de mi-février à mi-mai 2019 sur un parcours reliant le Technocampus Océan et le restaurant interentreprises du Domaine d’Activités Aéroportuaire Nantes Atlantique, parc d’activité proche de l’aéroport, des Technocampus Composites et Ocean, de l'IRT Jules Verne et d'Airbus", explique Nantes Métropole, qui précise que "la navette va circuler  sur un parcours plus long que lors de la première expérimentation, sur une boucle de 2,5 kilomètres" .

La navette circulera sur la pause de midi au milieu de la circulation classique, à une vitesse maxi de 20 km/h. Trois arrêts seront spécialement aménagés.

En juin dernier, la navette autonome avait été expérimentée sur une première zone de test, entre la carrière Miséry et le siège du Grand Port Maritime Nantes Saint-Nazaire, en zone partagée avec les piétons et les cyclistes. La navette fonctionnait alors grâce à une chaussée de 34 m² en panneaux photovoltaïques.

"La navette a montré sa capacité à circuler en toute sécurité", précise Nantes Métropole. 1 029 voyages ont été effectués en un mois, 5 200 personnes ont pu tester la navette qui circulait alors à une vitesse moyenne de 10 km/h, 12,6 km/h en pointe.

 

Sur le même sujet

Les + Lus