Nantes : une ceinture mondiale disputée ce samedi 17 juillet à Mangin-Beaulieu, une première pour le club Léo Lagrange

La boxeuse Mélissa Quelfennec va tenter de remporter un troisième titre mondial face à la brésilienne Mirela Vargas, dans la catégorie des plus de 75kg.
Licenciée depuis 10 ans dans le club Léo Lagrange à Nantes, Mélissa Quelfennec espère remporter une nouvelle ceinture mondiale.
Licenciée depuis 10 ans dans le club Léo Lagrange à Nantes, Mélissa Quelfennec espère remporter une nouvelle ceinture mondiale. © capture d'écran

La ceinture mondiale vient tout juste d'arriver. Pour la première fois, elle sera disputée à Nantes par la championne de boxe savate Mélissa Quelfennec. Une véritable fierté pour son entraîneur.

"Elle a un mental à toute épreuve, une grande capacité d’adaptation, une allonge rare et puissante. C’est notre locomotive", s'enthousiasme Karim Guillard.

Après sa blessure en décembre 2019, Mélissa Quelfennec remonte sur le ring ce samedi à Nantes
Après sa blessure en décembre 2019, Mélissa Quelfennec remonte sur le ring ce samedi à Nantes

"Aucun doute qu'elle serait une championne"

Depuis 10 ans, il l'entraîne et la coache au sein du club Léo Lagrange. Pour lui, cette boxeuse est une perle rare dont le talent crève les yeux.

"Il n'y a jamais eu de questions à se poser sur ses capacités : c’est un diamant, c'est exceptionnel un physique comme ça. C’est très rare, estime son entraîneur, également président du club. Avec un tel physique, une telle progression, ça faisait aucun doute qu'elle serait une championne."

A 33 ans, la Finistérienne d'origine est déjà huit fois championne de France, deux fois championne d'Europe et deux fois championne du monde. 

"Ce qui est rare c’est la longévité, analyse Karim Guillard. Des sportifs avec un très haut potentiel, il n’y en a plus beaucoup pour s’investir totalement : les gens sont dans le plaisir de court terme, pas dans le travail de fond.

Un match inédit à Nantes

C'est la première fois que le club Léo Lagrange accueille un combat pour une ceinture mondiale. Le match aura lieu dans le complexe sportif Mangin-Beaulieu, samedi 17 juillet à partir de 19h, et sera le dernier d'un gala qui verra s'affronter une vingtaine de boxeurs de haut niveau.

Reporté de près d'un an et demi en raison de la pandémie, l'évènement pourra finalement accueillir environ 3 000 personnes, sur présentation du pass sanitaire.

"L'objectif, c'est que ce soit un succès populaire, qu'il y ait beaucoup de monde et qu’on retrouve le public, considère l'entraîneur du club. Il faut sortir par le haut de cette période, se bagarrer plutôt que de déprimer. Ça va être un beau spectacle".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport boxe