Nantes : visite au service des objets trouvés de la ville, près de 8 000 objets déposés en 2020

11 682, c'est le nombre d'objets confiés en 2019 au service des objets trouvés de la ville de Nantes. En 2020, le service a été fermé pendant deux mois, lors du premier confinement, mais près de 7 900 objets y ont tout de même été déposés. Et certains, assez cocasses !

Nathalie, agent au service des objets trouvés cherche un porte-monnaie qu'on est venu réclamer.
Nathalie, agent au service des objets trouvés cherche un porte-monnaie qu'on est venu réclamer. © France Télévisions Olivier Quentin

Si vous vous présentez au service des objets trouvés, en mairie centrale de Nantes, évitez la bonne blague du genre : "Bonjour, j'ai perdu des lingots d'or, vous les avez trouvés ?" Parce que celle-là, on ne compte plus le nombre de fois qu'on leur a faite !

Derrière le guichet, il y aura peut-être Nathalie ou Anita pour vous renseigner. Si vous venez pour un trousseau de clés, on vous indiquera le panneau juste derrière vous, où sont accrochées les clés trouvées, elles sont classées par mois (le mois où elles ont été confiées au service). Un truc pratique : pensez à mettre un porte-clé assez distinctif pour les identifier rapidement, sinon...

Le tableau où sont exposées toutes les clés trouvées.
Le tableau où sont exposées toutes les clés trouvées. © France Télévisions Olivier Quentin

A côté d'Anita, contre le mur, une cagette avec une quinzaine de peluches. "Elles ont l'air bien tristes" constate la responsable du service, Anne Laroche. Elle conseille d'ailleurs de noter un numéro de téléphone sur les doudous, au cas où. Car sans cela, il est impossible de trouver un propriétaire. Ce qui désolera les quatre agents de ce service qui font tout leur possible pour rendre les objets à qui de droit.

 

Un véritable travail d'enquête est fait

Quelques placards et étagères derrière l'accueil, Véronique, répertorie, classe et recherche. Pour cela, elle a accès au logiciel du service des prestations administratives de la ville. Ainsi, si un nom est visible, elle peut retrouver une adresse, un numéro de téléphone ou une adresse mail.

Ce lundi, Véronique enregistre un cartable d'écolier avec divers cahiers. Dans l'un d'eux, elle a trouvé un nom et un établissement scolaire. Bingo ! Elle a pu appeler l'établissement puis les parents de l'élève étourdi.

Grâce aux logiciels administratifs de la ville, les agents peuvent parfois contacter les propriétaires des objets trouvés.
Grâce aux logiciels administratifs de la ville, les agents peuvent parfois contacter les propriétaires des objets trouvés. © France Télévisions Olivier Quentin

Il est arrivé aussi que, grâce à un ticket de caisse qui faisait référence à une carte de fidélité, Véronique puisse contacter le magasin qui, à son tour, a contacté le propriétaire du sac perdu. "Tout ce qui peut nous permettre de raccrocher un objet à son propriétaire est bon à prendre" déclare Anne Laroche. Un peu plus d'un objet sur deux est rendu.

 

Des partenariats avec des associations

Mais, si personne ne se présente et si les recherches par les Sherlock Holmes de la Ville n'ont pas abouti, alors, au bout de deux mois, le service se séparera des objets. Mais ce ne sera pas perdu pour tout le monde. "Les agents ont à cœur de restituer les objets ou de les réemployer pour ne pas les jeter" explique Brigitte Lorient, directrice adjointe de la direction de la relation aux usagers.

"Pour les lunettes, nous avons un partenariat avec l'Ordre de Malte, pour les casques, avec la gendarmerie qui s'en sert pour faire des simulations d'accident. Pour les téléphones portables, c'est avec l'association Pour La Vie". L'association les reconditionne et les revend afin de financer des rêves d'enfants atteints de la myopathie de Duchenne.

Les nombreux vêtements, s'ils sont en bon état, sont donnés à des associations caritatives. Ce lundi, le Secours Populaire est effectivement venu prendre plusieurs sacs de vêtements. Le service travaille aussi avec une ressourcerie.

Les objets de valeur, téléphones, ordinateurs, bijoux, sont conservés dans une chambre forte et seront gardés un an avant d'être déstockés. Les bijoux seront estimés par le service des domaines avant d'être vendus aux enchères. Il est possible aussi que la personne qui a trouvé l'objet de valeur le récupère un an après son dépôt. 

voir en vidéo le service des objets trouvés de la ville de Nantes.

durée de la vidéo: 00 min 38
Service des objets trouvés Nantes

En 2020, avec la crise sanitaire, l'activité s'est (légèrement) réduite. Du fait de la fermeture pendant deux mois du service au printemps mais aussi parce que la ville s'étant vidée de ses touristes, il y a eu moins d'objets perdus. 

L'autre conséquence de la crise sanitaire, c'est l'obligation de mettre les objets en quarantaine pendant six jours avant de les enregistrer. Il faut donc compter avec ce délai avant d'aller les réclamer. 

Khaled qui est venu ce lundi spontanément voir si on avait retrouvé son porte-cartes a eu de la chance. Il l'avait perdu il y a une semaine mais, heureusement, il avait été trouvé et confié au service des objets trouvés. Il venait donc d'être sorti de sa quarantaine et inventorié. Khaled a pu le récupérer avec toutes les cartes qu'il contenait. Encore un sourire et un merci pour les agents du service.

 

La TAN gros fournisseur d'objets trouvés

La moitié des objets perdus le sont sur le réseau de transport de la TAN. Une partie vient aussi des services NGE qui gèrent plusieurs parkings de la ville.

Les objets les plus perdus sont les parapluies. On n'est pas à Nantes pour rien. "Mais quand il fait beau, ce sont plus les lunettes de soleil, s'amuse Anne Laroche. En fait, on peut pratiquement faire un bilan météo de l'année en fonction de ce qu'on a trouvé !"

Le parapluie est un des objets les plus ramenés au service.
Le parapluie est un des objets les plus ramenés au service. © France Télévisions Olivier Quentin

Dans les rayonnages du service, beaucoup de sacs aussi, des trottinettes, des caddies de course, mais également des objets étonnants comme ce drone. "On a retrouvé une table de massage,se souvient la responsable du service, et aussi une planche de surf, qu'on a eu du mal à caser." Ces deux objets ont retrouvé leur propriétaire.

 

Le hérisson Picandou retrouvé !

Fin 2020, un doudou dans un sac a été retrouvé. Il y avait avec lui un cahier racontant des histoires le concernant. Son nom : Picandou. Ce hérisson en peluche était en fait confié aux enfants d'une école maternelle pour qu'ils le gardent chacun leur tour pendant le week-end. Après une recherche poussée, un agent du service a pu retrouver l'école concernée et rendre Picandou. Gros succès !

Bien des objets ne sont pas réclamés parce que les propriétaires n'imaginent pas qu'ils ont été retrouvés.
Bien des objets ne sont pas réclamés parce que les propriétaires n'imaginent pas qu'ils ont été retrouvés. © France Télévisions Olivier Quentin

Un doudou gris et jaune qui fait de la musique attend à l'accueil, il a été suspendu par les agents et de temps en temps, elles tirent sur la cordelette pour qu'il joue. "Souvent, les gens ne viennent pas réclamer un objet parce qu'ils ne connaissent pas le service se désole Anne Laroche. Ou parce qu'ils ne sont pas de la région ou se disent qu'ils ne le retrouveront pas."

Si on trouve un objet, il faut l'apporter le plus vite possible au service des objets trouvés, sinon, il ne sera plus réclamé, le propriétaire aura abandonné. Et si vous avez perdu un objet, n'hésitez pas à réitérer votre demande. Pour le récupérer, il vous faudra, si vous n'avez pas de justificatif ou de photographie, bien le décrire car les agents prennent du temps pour les répertorier et les classer.

Pas question de rendre à César ce qui n'appartient pas à César.

Service des objets trouvés mairie centrale de Nantes, 29 rue de Strasbourg, de 14h à 17h du lundi au vendredi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite société