• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Stade du FC Nantes : Waldemar Kita et Johanna Rolland bientôt traînés en justice par l'association A la Nantaise ?

A la Nantaise se dit prête à porter l'affaire en justice par manque de transparence sur la construction d'un nouveau stade à la Beaujoire. Sont visés par cette mise en demeure la présidente de Nantes Métropole et le Président de Flava Groupe, la holding qui gère entre autre le FCN.
 

Par Thierry Bercault

"Une manoeuvre déloyale"" Un déni du droit à la participation" ,"Un enfumage" . Voilà comment Florian Le Teuff, le Président de l'association A la Nantaise qualifie le refus de rendre public le projet de "double stade" sur le site de la Beaujoire.

Des accusations écrites dans une lettre qu'il vient d'adresser aujourd'hui à Johanna Rolland, la Présidente de Nantes Métropole et à Waldemar Kita, le Président de Flava Groupe, la holding domiciliée à Uccle en Belgique qui détient deux filiales :  le FC Nantes qui gère le football  et FC Nantes Plus qui gère les droits audiovisuels, le sponsoring, la régie publicitaire et la commercialisation des produits de communication.


"Les jeux risquent d'être faits


Pour l'association, la construction d'un tel équipement sportif doit faire l'objet d'une concertation dès lors qu'il engage 150 à 300 millions d'euros. Or à ce jour la Commission Nationale du Débat public (CNDP) n'a toujours pas été saisie et l'avis descriptif du projet n'a toujours pas été publié.

L'association craint d'être mise devant le fait accompli et de n'être consultée que lorsque "les jeux seront faits" et que les projets seront "bouclés et actés" précise M. Le Teuff dans son courrier.
 

Un déni de droit à la participation


A la Nantaise envisage donc de saisir  le Tribunal administratif de Nantes dans les prochains jours pour "déni du droit à la transparence
et à la participation du public."


Rappellons que ce nouvel épisode intervient  alors que le Parquet national financier a ouvert une enquête sur des soupçons de fraude fiscale visant le président du FC Nantes, Waldemar Kita. Des perquisitions ont eu lieu mardi dans les locaux du club, à Nantes et à Paris. 
 

Soupçons de fraude fiscale pour Waldemar Kita


L'homme d'affaires franco-polonais, propriétaire du club de foot nantais depuis 2007, a vu son nom apparaître dans le cadre des "Football Leaks". Il a également été cité dans l'affaire des Panama Papers. Le journal Le Monde affirmait que M. Kita détenait une société aux îles Vierges. Révélation démentie par l'intéressé qui prétend qu'il s'agit d'un homonyme.

  

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus