Témoignage. Sa passion pour l’Égypte lui est venue en lisant Tintin !

Publié le Écrit par Johann Pailloux et Murielle Dreux

Pour Philippe Mainterot, cet attrait s’est transformé en un métier peu commun : égyptologue ! Il y a 200 ans, Jean-François Champollion, le père de l’égyptologie, perçait le secret des hiéroglyphes. L’Égypte fascine encore aujourd’hui par ses pyramides, ses Dieux, son écriture et sa civilisation. Rencontre avec un passionné.

Il vient d’être décoré du titre de chevalier de l’ordre des Palmes académiques. Ce qui est un peu l’équivalent de la Légion d’honneur pour l’enseignement. Derrière ses lunettes, Philippe Mainterot, l’égyptologue, affiche le regard pétillant du passionné quand il s’agit d’évoquer ce qui l’anime depuis l’âge de sept ans. "Très vite, j’ai voulu être égyptologue et je me suis passionné pour les aventures de Tintin en lisant "Les cigares du pharaon", "Les sept boules de cristal" et "Le temple du soleil". Et progressivement, en voyant toutes les merveilles que l’Egypte possédait, j’ai voulu continuer dans cette voie et découvrir par moi-même toutes ces merveilles".

Quand les posters de foot ornent les murs des chambres des copains, Philippe tapisse la sienne de papyrus et autres symboles égyptiens. Cette fascination ne le quittera plus.

J’ai la chance d’avoir des parents qui m’ont toujours laissé faire ce que j’aimais et qui m’ont toujours soutenu. Je les en remercie.

Philippe Mainterot

égyptologue

Aujourd’hui, c’est lui le papa qui raconte des histoires de pharaons à sa fille de sept ans, très demandeuse.

Il participe à des fouilles en Egypte

Philippe Mainterot a posé pour la première fois les pieds au pays de ses rêves en septembre 2001, sac à dos, deux semaines après les attentats du World Trade Center. Il avait 21 ans. Depuis, il y est retourné une quinzaine de fois, aussi bien pour le loisir que pour y travailler, "dans le cadre de fouilles archéologiques, mais aussi en tant que conférencier culturel pour animer des voyages et faire découvrir les merveilles de l’Egypte".

Philippe sait déchiffrer les hiéroglyphes

"En ce moment, et depuis quelques années, je travaille sur les collections égyptiennes du musée Dobrée à Nantes sur lesquelles j’ai en partie fait ma thèse, qui sont l’une des plus belles collections égyptiennes de l’ouest de la France. Elles recèlent de véritables merveilles, de la petite amulette jusqu’au grand sarcophage". Et dans la lignée de Champollion, Philippe Mainterot a appris à déchiffrer les hiéroglyphes et donne à son tour des cours.

C’est très complexe à apprendre. Une fois que l’on a assimilé les bases, ça se complexifie toujours avec le temps. C’est très intéressant à apprendre.

Philippe Maintero

égyptologue

►Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :