Viol sur mineur à Saint-Herblain, près de Nantes : Un ex-entraîneur de foot placé en détention provisoire

L'homme, entraîneur au club de foot à l'AS Preux à Saint-Herblain, aurait sévit entre 2008 et 2010. Déféré ce mardi 29 septembre à Nantes, il a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention pour viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans.

L'ancien entraîneur aurait agi entre 2008 et 2010
L'ancien entraîneur aurait agi entre 2008 et 2010 © Pixabay
Il lui aura fallu dix ans pour trouver le courage d'aller parler à la police.
À l'époque, la jeune femme, licenciée du club de football de l'AS Preux à Saint-Herblain, avait 14 ans quand elle aurait subi le viol d'un entraineur du club.
À la fin de l'année 2019, une enquête est ouverte suite au dépôt de plainte de la plaignante, aujourd'hui âgée de 24 ans.

Ce n'est que ce lundi 28 septembre, qu'un homme d'une cinquantaine d'année, a été arrêté à son domicile et mis en examen, le lendemain, sur les chefs de "viol et agression sexuelle sur mineurs de moins de 15 ans". Il a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention.

Joint ce mercredi 30 septembre, le Procureur de le République de Nantes confirme les faits suivants : durant sa garde à vue, l'ex-entraineur a admis avoir eu des relations sexuelles avec la plaignante, dont il serait tombé amoureux.
La jeune fille ne serait d'ailleurs pas sa seule victime, puisque l'accusé avoue également avoir eu des relations sexuelles avec d’autres mineurs, fille et garçon.
Mais il n’a jamais été condamné pour des faits similaires. Il aurait rencontré ces enfants lors de ses interventions en club. En plus de sa fonction d'entraineur de 2008 à 2010 à l'AS Preux, il intervenait également dans un club de Twirling en Loire-Atlantique. 

L'AS Preux "abasourdi"

Séverine Pétard, actuelle présidente du club, est abasourdie par la nouvelle. 

En tant que mère de famille de 4 enfants, ce sont des questions qui me touchent. Je suis très vigilante quant à la sécurité des enfants

Séverine Pétard - Présidente de l'AS Preux



Au téléphone, la présidente du club est émue. Elle voudrait à tout prix éviter des amalgames avec le club, qu'elle ne préside que depuis juin 2011, donc après les faits dénoncés.

À son arrivée, en 2011, elle assure avoir remis à jour et appliqué le protocole de sécurité prévu, en conformité avec les règles édictées par la Fédération de France de Football (la FFF). "Un adulte n'est jamais seul avec un enfant, personne ne rentre dans les vestiaires et on se douche en caleçon"

Sévérine Pétard n'a pas connu l'accusé, qui n'a exercé que jusqu'en 2010. Elle se dit d'autant plus "étonnée", que personne au club, ne se souvient de lui.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers