Violences urbaines à Nantes : les habitants constatent les lourds dégâts de la nuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emma Derome
Les habitants du quartier Malakoff à Nantes bouleversés devant la ludothèque incendiée dans la nuit du 4 au 5 juillet.
Les habitants du quartier Malakoff à Nantes bouleversés devant la ludothèque incendiée dans la nuit du 4 au 5 juillet. © France 3 Pays de la Loire

La bibliothèque de la maison de quartier des Haubans, dans le quartier Malakoff, a été incendiée dans la nuit du 4 au 5 juillet. De nombreuses voitures ont également brûlé lors de cette deuxième nuit d’émeutes à Nantes. Les habitants témoignent.
 

À Malakoff, la bibliothèque de la maison des Haubans a été incendiée la nuit passée, lors d'une nouvelle vague d'émeutes dans les quartiers de Nantes. Ce matin, les habitants ont découvert leurs rues sens dessus-dessous. Des voitures gisaient encore en cendres, fumantes.
 

Moktar Saidi, employé d'une société de ravalement et isolation, a vu son véhicule et tout son matériel de travail partir en fumée. "C'est pas logique." déplore-t-il, dépité. "Les véhicules et la maison des Haubans n'y sont pour rien dans tout ça".
 
Edith James, une bénévole de la maison de quartier des Haubans comprend le désespoir des jeunes après la mort du jeune Aboubakar F, mardi soir, au Breil. Mais selon elle, "ce n'est pas en attaquant le bien commun que ça va faire avancer les choses". Très triste devant les livres brûlés, la jeune femme évoque "un cercle vicieux de la haine qui ne mène nulle part". "C'est terrible, parce que ça ne réglera rien", déplore-t-elle. 
 
"S'attaquer aux livres, c'est scandaleux", nous dit-elle. La maison des Haubans et sa ludothèque étaient le poumon d'un quartier dans lequel beaucoup d'enfants n'ont pas la chance de partir en vacances. Le café a rouvert, pour accueillir les habitants et libérer la parole.
 



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.