Rezé, près de Nantes : la mort du maire Hervé Neau, retrouvé pendu dans son bureau

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis .

Le corps du maire, Hervé Neau a été découvert par ses collaborateurs ce matin dans son bureau à la mairie de Rezé. Dans la commune l'émotion est vive, ce nouveau maire, ancien instituteur avait l'estime des parents et de ses anciens élèves.

Les personnels de la mairie et les Rezéens au courant de l'information sont sous le choc. Le corps sans vie du maire Hervé Neau a été découvert dans son bureau ce vendredi matin 11 février 2022. Sa mort remonterait au jeudi 10 au soir.

Le procureur de la République indique que le suicide par pendaison ne fait aucun doute, "il a laissé des lettres pour ses proches, et des instructions pour ses obsèques".

Sur la place du 8 mai, c'est le grand marché hebdomadaire, l'information a déjà circulé ce milieu de matinée. Martine à 70 ans, les larmes aux yeux, "il était jeune, pourquoi faire ça ?", s'interroge-t-elle. Une voisine dans la file devant l'étal du poissonnier connaissait Hervé Neau, "il a été l'instituteur de mes enfants, c'est affreux. Un homme si gentil, si bienveillant".

Devant la mairie

Devant la mairie, une poignée de journalistes attend des informations. Qui ne viennent pas. Dans la maison commune, nombre de conseillers municipaux se sont rassemblés. Quelques communications sont possibles par sms. Sylvie, conseillère municipale se dit "sous le choc, nous venons de perdre un ami".

Des passant s'arrêtent, il n'est pas encore midi, les employés municipaux mettent les drapeaux en berne. Barbara est venue avec ses deux filles, elles déposent un bouquet de fleurs blanches. "Il a été l'instituteur de mes filles, une belle personne. Plein d'humour, peut-être timide ? Réservé assurément", les larmes montent à ses yeux à ces souvenirs.

Le témoignage de Jacques Floch

Barbe blanche et cheveux en bataille, voici Jacques Floch. L'une des figures politiques de la commune, conseiller municipal de 1971 à 2001, il a été le maire de Rezé durant quatre mandats, député de la Loire-Atlantique, et secrétaire d'État aux anciens combattants. Ici, sa parole compte toujours.

Il s'avance visiblement troublé, ému. "Je connais Hervé depuis qu'il était gosse. Il allait à l'école avec mon fils. Il était comme moi, un social-démocrate, et même si nous avons eu des divergences d'appartenance, c'est un socialiste !"

Jacques Floch évoque la difficulté d'être maire, "les gens nous voient inaugurer les chrysanthèmes, mais c'est beaucoup de travail, de temps passé, de coups reçus, il faut savoir résister". Hervé Neau avait sollicité son grand ainé pour travailler sur la mémoire de la commune, l'implication des Rezéens dans la guerre d'Algérie. Sa voix, se brise,

je l'aimais beaucoup, il allait, dans cette métropole que nous avons construite, devenir un grand maire de Rezé

Jacques Floch, ancien maire et député de Rezé.

Un parcours politique atypique

Hervé Neau, âgé de 58 ans, a été élu maire de Rezé le 3 juillet 2020. Il avait succédé avec sa liste de gauche Rezé Citoyenne à Gérard Allard (PS), dont il avait été conseiller municipal. Rezé est la 4ème commune de Loire-Atlantique avec plus 42 000 habitants.

Hervé Neau était une personnalité appréciée des habitants de la commune, notamment pour y avoir été enseignant, directeur de l’école publique élémentaire du Chêne Creux. Il avait aussi présidé l’Amicale de Pont Rousseau.

Tout récemment il avait annoncé qu'il apporterait sa signature de maire au candidat victorieux de la Primaire Citoyenne. Elle figure depuis en bonne place au Conseil Constitutionnel en faveur de Christiane Taubira.

Hervé Neau était marié et père de deux enfants.

Les mondes politique et syndical saluent la mémoire d'Hervé Neau

Aussitôt la nouvelle connue, élus ou responsables sociaux ont manifesté leur émotion.

Johanna Rolland, maire PS de Nantes et présidente de Nantes métropole, souligne le drame et le choc causé par la disparition du maire de Rezé, "nous perdons un homme d'une grande qualité, sincère, impliqué, porteur de valeurs fortes".

Dominique Raimbourg, le patron du PS en Loire-Atlantique, veut saluer "l'homme d'engagement, soucieux de l'avenir de sa commune et de ses habitantes et habitants".

Michel Ménard, le président PS du Conseil Département de Loire-Atlantique, retient "son engagement pour l'éducation, l'école, depuis longtemps un militant de l'éducation populaire".

À droite, c'est Rodolphe Amailland qui réagit le premier et s'exprime en tant que représentant des maires du vignoble nantais, il souligne "l'attachement d'Hervé Neau pour l'éducation, son engagement pour les habitants de Rezé. L'ensemble des villes du vignoble nantais se tient pleinement au côté de sa voisine Rezé". Ajoutant, "nous toutes et tous unis pour le bien commun des habitants".

Et c'est lui peut-être qui apporte un début de compréhension à ce geste désespéré :

La mort tragique d'un maire est un drame qui dépasse tous les clivages. C'est un drame national qui nous touche tous en tant qu'élus de la République Française

Rodolphe Amailland, maire de Vertou

Le syndicat CGT des personnels de la ville de Rezé, tient à faire remarquer "le dialogue engagé qui augurait d'une réelle volonté d'améliorer les conditions de travail, et salue sa conception du service public et son engagement au service des Rezéens".

Tous adressent à sa famille d'abord, aux élus et aux habitants de la commune leurs plus sincères condoléances.

Vendredi dans la soirée élus et habitants de la commune se sont rassemblés pour lui rendre hommage et dire leur émotion.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité