Accident mortel à la centrale de Cordemais, Loire-Atlantique : un ouvrier meurt écrasé par un tuyau, un autre grièvement blessé

Un accident mortel a eu lieu ce lundi après-midi à la centrale de thermique de Cordemais entre Nantes et Saint-Nazaire.

Il était 15h10 ce lundi 22 novembre lorsque les sapeurs-pompiers sont intervenus pour porter secours à deux ouvriers qui "assuraient des opérations de soudure sur une tuyauterie des galeries techniques souterraines de la centrale", mise en service en 1970 en bord de Loire.  

Le bilan humain est lourd : un homme de 46 ans était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours. Ecrasé par la tuyauterie et dégagé par ses collègues avant l’arrivée des pompiers, la victime, prestataire de Bouygues Maintenance Industrielle, a été déclarée décédée par le médecin SMUR.

Un homme de 40 ans, grièvement blessé, a été transporté au centre hospitalier de Saint-Nazaire. Six de leurs collègues, choqués, ont été pris en charge par l'équipe médicale du site, un médecin, un infirmier et un psychologue.

"Les équipes du site sont profondément choquées. Leurs pensées vont à la famille et aux proches de la victime, a indiqué EDF, un soutien psychologique a été mis en place".

D'après Gwénaël Plagne, délégué CGT du site et secrétaire de la Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail Centrale, il s'agit du 8e accident du travail mortel dans le groupe EDF depuis le début de l'année.
"On est dans une série noire. C'est une année catastrophique", a-t-il déclaré à nos confrères de l'AFP. "On est très inquiet par rapport à ce qu'il est en train de se passer."

Interrogé sur ce point, EDF n'était pas en mesure de confirmer ce chiffre d'accidents mortels dans l'immédiat.
D'après EDF, il y avait eu 7 accidents mortels liés à l'activité professionnelle dans le groupe en 2020.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers