Destination Dakar au Festival de cinéma Zones Portuaires de Saint-Nazaire

Publié le

Pour cette 7è édition, le festival Zones Portuaires invite les spectateurs nazairiens à voir plus de 50 films du 7 au 14 juin. On se laisse embarquer dans ce voyage cinématographique vers Dakar et on a aussi envie de monter sur le ring !

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Un aller-retour Saint-Nazaire - Dakar

Le Festival a invité le cinéaste programmateur Mamadou Khouma Gueye pour mieux comprendre et découvrir cette ville portuaire, différente de celle qu'on connaît à Saint-Nazaire. Une ville d'eau, porte de l'Afrique qui évoque le voyage, l'errance. Il a sélectionné des films de patrimoine, des créations contemporaines, des documentaires et fictions : au total 22 films. On a sélectionné pour vous :

  • Juste un mouvement de Vincent Meesen

Au Sénagal, le nom d'Omar Blondin Diop est synonyme de crime d'Etat impuni. Aujourd'hui à Dakar, ses frères et des proches se souviennent de lui tandis que la jeunesse locale joue son propre destin de la Chaine-Afrique. 

Juste un mouvement - Trailer ©Spectre Productions

 Cet essai documentaire est à voir le samedi 11 juin à 18h30. au Cinéma Jacques Tati à Saint-Nazaire, suivi d'une rencontre avec Mamadou Khouma Gueye

  • Les tissus blancs de Moly Kane, réalisateur et scénariste sénégalais

Demain, Zuzana se marie. Dorénavant, chaque minute compte pour effacer son passé et devenir la femme qu'on attend d'elle. Cette fiction explore certaines coutumes africaines et sénégalaises. Les femmes considérées comme inférieures aux hommes, obéissent à leurs familles. 

A voir le samedi 11 juin à 16h30 au cinéma Jacques Tati de Saint-Nazaire

Les tissus blancs ©Moly Kane - Films Grand Huit

  • On pourra aussi aller voir le documentaire Poisson d'Or, poisson africain de Thomas Grand et Moussa Diop sur la pêche et la surexploitation des ressources le 10 juin à 9h30 à Saint-Nazaire et à 20h30 à La Turballe au cinéma Atlantic.
Poisson d'or, poisson africain ©Zideo Prod

On monte sur le ring !

Outre le parcours autour de Dakar, si vous aimez la boxe ou si vous avez envie de comprendre la magie du ring, plongez dans la programmation sportuaire. Plusieurs séances et rencontres en lien avec la boxe sont programmées. Vous pourrez voir un documentaire de 1964 sur l'un des meilleurs boxeurs du monde : Muhammad Ali the greatest de William Klein. En 1964, Cassius Clay devient champion du monde des poids lourds. Une date dans l'histoire du sport, et surtout une date dans l'histoire de la prise de conscience des Noirs aux Etats-Unis. A trente-deux ans, Muhammad Ali ne peut plus "voler comme un papillon et piquer comme une guepe". Pourtant, il va se mesurer a l'imbattable demolisseur, George Foreman...


Vendredi 10 juin à 18h30 ~ Cinéma Jacques Tati

Le festival a également organisée une soirée spéciale "Rocky" le dimanche 12 juin à 19h avec des démonstrations et initiations à la boxe avec le Boxing Nazairien sur un ring monté spécialement sur place avant de suivre la séance avec le film de John G. Avildsen de 1976. Dans ce film culte, Sylvester Stallonne incarne Rocky Balboa, un marginal au grand cœur qui vit dans les quartiers populaires de Philadelphie. Il dispute pour quelques dollars des combats de boxe en se faisant appeler "l'étalon italien". A ne pas manquer donc dimanche 12 juin. 

 

De port en port

Une programmation de port en port avec quelques avant-premières comme le documentaire Dogwatch de Grégoris Rentis. Les navires traversant la zone à haut risque de la côte somalienne engagent depuis longtemps des mercenaires privés pour se protéger des pirates. Aujourdʼhui, face à la baisse des attaques, ils font face à un nouveau problème : lʼinaction. Lʼentraînement quotidien pour affronter un ennemi inexistant crée un sentiment dʼabsurdité capturé par la caméra de Gregoris Rentis, avec précision et grande inspiration.

Une première française à voir le jeudi 9 juin au cinéma Jacques Tati. 

Trailer Dogwatch ©Grégoris Rentis

Dans ce parcours, on retrouve également le documentaire produit par Mille et Une Films avec France Télévisions : Guérande, un peu de la beauté du monde de Sophie Averty sur l'histoire de lutte et d'engagement de vieux paludiers et soixante-huitards qui se sont opposés au projet d'une rocade dans les années 70 en lieu et place des marais salants de Guérande. Un documentaire projeté dans plusieurs cinémas :

"Guérande, un peu de la beauté du monde" extrait documentaire ©Sophie Averty - Mille et UJne films

Jeudi 9 juin à 20h45 ~ Cinéma Pax au Pouliguen
Vendredi 10 juin à 13h30 ~ Cinéma Jacques Tati à Saint Nazaire
Samedi 11 juin à 20h30 ~ Cinéma Saint-Michel à Saint-Michel-Chef-Chef
Mardi 14 juin à 18h ~ Cinéma Saint-Joseph à Sainte-Marie-sur-Mer

Le festival réserve encore d'autres belles pépites dans sa programmation avec Le bonheur est pour demain de Henri Fabiani avec Jacques Higelin, ou Mur Murs d'Agnès Varda sans oublier les actions culturelles menées avec les Nazairiens en amont et pendant le festival, une tombola...  Toute la programmation complète est à retrouver sur le site. Un festival de cinéma tourné vers le monde, vers les autres et riche de rencontres que soutient France 3 Pays de la Loire.

Pour acheter votre pass ou un billet >> les infos pratiques