Loire-Atlantique : rencontre avec les Monument Men, des fans d'urbex qui explorent châteaux, maisons, et usines

Publié le

Urbex, comme exploration urbaine, un loisir qui mêle découverte, exploration, aventure, et surtout partage des expériences sur les réseaux sociaux, de lieux désertés ou abandonnés.

Voici le groupe Monument Men, des amateurs d'Urbex. Rien ne les différencie d'autres Millennials !

Ils sont utilisateurs avisés des moteurs de recherche du web et des images satellites, experts en drônes et caméras d'aventure, un peu sportifs... Marche et parfois varape, sont les bases de leur activité. Si leurs parents ont pu lire les aventures du Club des cinq dans leur jeunesse, eux les vivent ! 

Leur principale différence, pour alimenter cette passion pour la découverte, pour l'insolite, ils visitent lieux abandonnés, cachés, oubliés, tant qu'à faire, pour pimenter, motiver, l'intérêt de leurs recherches et de leurs découvertes. 

"On utilise google maps, ou tout ce qui est vues aériennes, également des articles, l'histoire, le patrimoine des villes et ont va voir !" explique Wilfried.

Jordan Perrigaud aime partager ses découvertes : "pouvoir raconter ce qu'on trouve est super intéressant. Les gens peuvent voir des lieux méconnus et cachés. C'est important pour nous de les mettre en images".

Ce jour là, ils se rendent dans les forges de Trignac, pas vraiment caché comme lieu à l'entrée de Saint-Nazaire, mais propice à des images étonnantes. Les forges ont été construites pour fondre l'acier dont on faisait les canons, l'activité y a cessé en 1947. Et depuis, à plusieurs reprises, les constructions en béton armé ont subi plusieurs mises en sécurité et restaurations en vue d'utilisations futures... qui ne sont jamais venues !

Si le groupe ne demande pas la permission pour entrer sur un site de découverte, il ne fracture pas les clôtures : "en aucun cas on entre dans un lieu fermé, on entre seulement dans les lieux ouverts, c'est notre règle de base".

Les souvenirs de leur passage, ou de leur aventure, ils se les fabriquent avec leurs caméras. Des images animées et des photos qu'ils partageront sur les réseaux sociaux. Le youtube de Jordan Perrigaud rassemble 230 000 abonnés. Après les forges, le groupe d'urbex cherche des lieux plus insolites, comme une prison, ou un vieux théâtre oublié.

 

Saint-Nazaire : des fans d'urbex explorent les forges de Trignac