Nettoyage de plage à Saint-Nazaire : 33 kilos de déchets collectés

Collecte des déchets sur la plage Saint-Nazaire, le 5 novembre 2017 / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire
Collecte des déchets sur la plage Saint-Nazaire, le 5 novembre 2017 / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire

En ce week end de grande marée vous étiez nombreux sur le littoral à aller à la pêche aux coques. A Saint-Nazaire, des bénévoles se sont lancés dans un autre type de collecte, celle des déchets sur la plage où l’ennemi numéro 1 reste le plastique…

Par Fabienne Béranger

Laura Raimondeau, qui organisait le nettoyage de ce week-end à Saint-Nazaire, ne se sépare jamais d'un bocal renfermant le contenu de l'estomac d'une tortue découverte en Guadeloupe. "Des sacs en plastique, des bâtons de sucette, des morceaux de filets, des mégots", énumère-t-elle, "on a vraiment un contenu riche et vérié de touts les déchets qui peuvent se retrouver dans l'océan et qui ne font clairement pas partie de l'alimentation d'une tortue."

Armés de gants et de sacs, les bénévoles vont passer un peu plus d'une heure sur la grande plage de Saint-Nazaire et très vite la collecte s'avère fructueuse
"Pour l'instant, on a trouvé pas mal de plastique, des papiers de bonbons, emballages alimentaires. Je viens juste de commencer et je pense qu'il y a pas mal de travail", constate l'un des bénévoles.
Collecte des déchets sur la plage de Saint-Nazaire, le 5 novembre 2017 / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire
Collecte des déchets sur la plage de Saint-Nazaire, le 5 novembre 2017 / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire
Le plastique représente ainsi 80 % des déchets retrouvés sur le sable...
"Quand on se baigne on ne voit absolument pas de sacs plastique nous arriver dessus", explique Laura Raimondeau, "mais si on s'arrête deux minutes, qu'on regarde vraiement à nos pieds, on voit qu'il y a des mégots de cigarettes, plein de petits fragments colorés qui ne sont pas des algues". Cette action de nettoyage "c'est vraiment prendre conscience. Ce n'est pas juste on ramasse et on oublie. Il faut vraiment que les gens prennent conscience, qu'ils puissent en parler autour d'eux."

33 kilos de déchets auront été ramassés dont plus de 1000 mégots, deuxième fléau après le plastique. Le recensement de ces déchets alimente un programme européen de suivi du littoral.

Sur le même sujet

Un bébé, un livre : lutter contre l'illétrisme dés la maternité

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne