Saint-Nazaire : il y a 80 ans, en mars 1942, l'incroyable raid anglais de l'opération Chariot pendant la seconde guerre mondiale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis avec Christophe François

Elle avait été préparée dans le plus grand secret cette opération Chariot destinées à détruire la porte écluse de l'actuelle forme Joubert, et ainsi empêcher l'armée allemande de l'utiliser pour le cuirassé Tirptiz. 80 ans plus tard Saint-Nazaire honore la mémoire de ceux qui ont laissé leur vie, ont été blessés ou faits prisonniers.

L'objectif était d'empêcher l'armée allemande d'utiliser le "Dock Normandie", devenue depuis forme Joubert, pour y accueillir le Tirptiz son plus grand cuirassé.

Le 28 mars 1942, il y a donc tout juste 80 ans, plus de 600 commandos anglais vont se lancer à l'assaut de la porte de la forme écluse. Et réussir à la détruire. Le prix payé par ces hommes sera élevé. 169 d'entre eux sont morts, 232 ont été blessés ou faits prisonniers.

Saint-Nazaire se souvient de ce fait de guerre audacieux. Dès 10 heures une cérémonie interceltique se déroule au Vieux Môle. Il en va ainsi depuis 10 ans. Différentes associations y participent en mémoire des soldats du commando, écossais, irlandais, gallois, de même que des civils nazaréens tués par représailles. Un bouquet de genêts est lancé dans les eaux de l'estuaire à l'issue de la minute de silence.

À 11 heure la cérémonie dite Républicaine commence dans le quartier du Petit Maroc. Une pierre se tient, dressée comme un homme debout, en mémoire du Commando britannique qui a réalisé l'impossible dans la nuit du 27 au 28 mars 1942. Conduisant le vieux destroyer Campbeltown, maquillé en navire allemand, et bourré d'explosifs, jusque dans la porte de la forme écluse.

Un parcours de mémoire a été inauguré dans le quartier du Petit Maroc, pour que, au delà de ce 80ème anniversaire, le public s'approprie l'histoire des lieux.