Saint-Nazaire : l'homme interpellé à Frossay toujours en garde à vue

Un homme âgé de 62 ans a été interpellé hier en fin de manifestation contre le projet de parc écotechnologique envisagé par le Grand Port de Nantes et Saint-Nazaire au Carnet en Loire-Atlantique. Il aurait proféré des menaces de mort envers les gendarmes qui encadraient la manifestation.

Véhicule de gendarmerie
Véhicule de gendarmerie © France Télévisions Damien Raveleau

La manifestation organisée contre le projet de parc écotechnologique touchait à sa fin hier dimanche 6 juin, quand les gendarmes de Pornic sont intervenus pour interpeller Hubert Maurice, l'un des organisateurs. Le parquet de Saint-Nazaire affirme qu'il a été interpellé pour avoir proféré des menaces de mort contre les forces de l'ordre.

Son fils conteste : "C'est la parole du gendarme contre celle de mon père. Ils sont arrivés armés en fin de manif, se sont jetés sur lui. Un médecin lui a rendu visite à la Gendarmerie, et nous a déclaré que les coups portés étaient disproportionnés sur un homme de 62 ans". Une video de l'arrestation figure sur la page Facebook Stop au Carnet.

200 personnes, selon les organisateurs, beaucoup moins selon les gendarmes, se sont réunies au cours du week-end entre le canal de la Martinière et le Carnet. 

La manifestation avait été autorisée par le préfet, uniquement sur la commune de Frossay, mais pas à Saint-Viaud ou à Paimbœuf, les communes voisines. Craignant de voir se réinstaller une "zad" au Carnet, comme celle qui avait été évacuée en mars dernier.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société