Saint-Nazaire : le groupe d'indie-pop Vertical a quelque chose pour vous !

Something for you, c'est le nom du premier album du groupe nazairien Vertical, un album aux couleurs de l'indie-pop avec une bonne dose de naturel... En attendant sa sortie le 7 mai prochain, le groupe se découvre d'un fil dès le mois d'avril avec un premier single et un clip. Interview...

Vertical sur le pont tournant du Petit Maroc à Saint-Nazaire
Vertical sur le pont tournant du Petit Maroc à Saint-Nazaire © Samia Hamlaoui

En mai, fais ce qu'il te plait ! Pour le quatuor Vertical natif de Saint-Nazaire, ce sera un album, Something for you, treize morceaux de rock teinté pop ou l'inverse, du bon son aux influences britanniques à déguster en digital, CD et vinyle dès le 7 mai. 

Le 7 mai, c'est encore loin. Mais le 9 avril, c'est maintenant ! Sacha, Rémi, Thibault et Joris nous invitent à découvrir leur premier single Dear Friend dans un clip fait maison et à leur image, simple, familial et efficace. Pour parler de ça et de bien plus encore, rencontre avec Joris Ooghe, guitariste et chanteur du groupe...

Vertical - Dear Friend

Vertical, c'est qui c'est quoi ?

Joris. Vertical, c’est un groupe Pop-Rock formé en 2017. C’est quatre musiciens (Sacha, Rémi, Thibault, Joris) rassemblés autour de cette musique, plutôt anglo-saxonne. Les choses se sont faites d’elles-mêmes dans Vertical, on a décidé de jouer ensemble sans savoir quoi, puis nous avons beaucoup composé et joué et l’identité s’est affinée avec le temps. Et Vertical c’est surtout l’amour de la musique live, déjà 170 concerts, et un album enregistré dans les mêmes conditions. 

Something For You est votre premier album. Il sort début mai. Le clip du single Dear Friend sort lui aujourd'hui. Comment vivez-vous ces instants ?

Joris. Pour trois d’entre nous, c’est véritablement le premier album. Jamais rien de tel de paru auparavant. Donc, c’est un moment important. Pour le clip, c’est particulier, nous avons fait le choix de le réaliser entièrement nous-même. 
Pour Dear Friend, ça semblait cohérent de rester dans une réelle simplicité. Il nous plait pour ce qu’il dégage.

Sur votre compte Facebook, vous vous dites inspirés par The Smiths, référence effectivement évidente. Qu'est-ce que vous aimez dans leur musique ? 

Joris. Beaucoup de chose… J’adore le rapport musique/chant qui n’est pas toujours évident. L’écriture et l’interprétation du chant qui nous emporte sur des chemins parfois opposés à ceux de la musique, souvent entrainante. 
J’adore cette dichotomie et d’ailleurs, sans forcément chercher à le créer volontairement, c’est par là qu’on se dirige naturellement. 

The Smiths - What Difference Does It Make? (Live on Top of the Pops, 1984)

The Smiths ok... mais encore ?

Joris. Dans ce style de musique ? On aime beaucoup The Cure, The Drums, Human Tetris, Motorama, Diiv… Mais dans la vraie vie, on écoute beaucoup de chose et ceux-là prennent certainement eux aussi une place dans nos inconscient créatif. 

La photo utilisée pour votre pochette d'album ressemble à une photo comme on en a tous dans nos albums de famille. C'est une volonté de faire simple, sans artifice ? Votre musique est-elle à cette image ? Comment la définiriez-vous ?

Joris. Parfaitement !! Il y a quelques temps, des « pros » nous on fait part de leur savoir en nous invitant à créer un univers de groupe en fabriquant une histoire, une attitude, un look. On s’est dit que c’était une sacrément mauvaise idée pour qui fait de la musique sincèrement. Alors on est allé exactement dans la direction opposée. Notre musique et ce qui l’entoure, c’est nous, comme dans la vie. Et la photo de la pochette est une photo d’album de famille !! C’est le fils de Sacha, pris en photo par Sacha lui-même lors d’une balade. 

Something For You, c'est 13 titres, tous en anglais. Que chantez-vous ? L'amitié, l'amour...

Joris. Oui, 13 titres. Tous en anglais, question de culture. On chante l’amitié beaucoup, l’amour également, et d’ailleurs on aime ses ami.e.s !! On aborde aussi l’enfance, l’éducation. Finalement, pour tout englober on pourrait juste dire qu’on chante les rapports humains. 

Vertical I Wish

Vous avez près de 170 concerts à votre actif. Ça vous manque terriblement j'imagine ?

Joris. Complètement. C’est avant tout pour ça qu’on fait de la musique. Les concerts, les tournées, rencontrer de nouvelles personnes. 
On est resté proche de beaucoup de personnes rencontrées pendant des concerts, ça veut dire beaucoup de chose pour nous. Alors on attend que ça. On continue à travailler pour le live, on espère reprendre rapidement.

Votre meilleur souvenir de concert ?

Joris. Il y a eu la Maxi de Stereolux à Nantes, en complet, on faisait la première partie de Ko Ko Mo. Et on se souvient tous les quatre du monde, de la salle déjà pleine qui nous applaudit lorsqu'on monte sur scène, alors qu'on n'a encore rien fait... ça met bien direct ! Il y a eu le Festival de La Nuit de l'Erdre, un plateau géant, un son énorme. La sensation est hyper particulière, chaque note que l'on joue prend une place immense. Il y a eu notre dernier concert avant le deuxième confinement, on a terminé le set par un slow, tiré les rideaux et toute la salle a dansé. On fait ça souvent mais pour une veille de confinement c'était très beau !! Il y a eu tous les autres... Comme je disais précédemment, on est resté proche avec beaucoup de gens rencontrés lors de nos concerts, ils sont nos meilleurs souvenirs !!

Vertical The Mirror

L'album sortira notamment en format vinyle. C'est important pour vous ?

Joris. On écoute beaucoup de disques vinyles, pour ma part, je n’ai même pas de lecteur Cd à la maison. Puis c’est un bel objet. 

Que peut-on vous souhaiter pour les mois à venir ?

Joris. La reprise des concerts !! On peut souhaiter beaucoup de bien à notre album mais sans le live, ça n’aura pas la même saveur. 

Merci Joris, merci Vertical. Propos recueillis le 7 avril 2021 par Eric Guillaud

Plus d'infos sur le groupe ici et pour se procurer l'album là

pochette de l'album Something for You disponible le 7 mai
pochette de l'album Something for You disponible le 7 mai

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture