Cet article date de plus de 6 ans

Saint-Pazanne: un simulateur d'accident pour avoir (enfin?) le réflexe ceinture

Actuellement, une personne sur deux ne s'attache pas lorsqu'elle est à l'arrière d'un véhicule. Pas étonnant donc que le nombre de tués sur la route augmente. La préfecture de Loire-Atlantique a donc organisé une vaste opération de contrôle et de prévention.                 
"Moi je l'ai vécu en vrai, c'est sûr que c'est un peu plus... sport". Cet usager vient de sortir du simulateur d'accident mis en place à la hauteur de Saint Pazanne par la préfecture de Loire-Atlantique, vendredi 26 juin. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'est pas très rassuré. C'est le but! Le week-end du 20 juin, le bilan fut lourd en Loire-Atlantique: 4 morts et 3 blessés graves.

Durant cette matinée, Michèle est chargée de la prévention: "On se rend compte qu'il y a un relâchement des comportements au niveau des parents. Eux s'attachent et laissent leurs enfants ne pas le faire."

En France, une personne sur deux ne s'attache pas lorsqu'elle est à l'arrière d'une voiture. Une des raisons pour lesquelles le nombre d'accident augmente. Depuis janvier 2015, 31 personnes se sont tuées sur les routes en Loire-Atlantique, soit six de plus que l'année dernière sur la même période.

Reportage de Christelle Pineau et Frédéric Grunchec:

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité