Affaire Nicolas Hulot : Matthieu Orphelin, le porte-parole de Yannick Jadot, mis "en retrait de ses responsabilités"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Béranger avec Agence France Presse
Matthieu Orphelin, photo prise à Nantes le 24 juin 2021
Matthieu Orphelin, photo prise à Nantes le 24 juin 2021 © SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

Matthieu Orphelin n'est plus le porte-parole de Yannick Jadot, le candidat écologiste à la présidentielle. Proche de l'ancien ministre Nicolas Hulot, accusé de viol et agressions sexuelles, le député angevin a été mis "en retrait de ses responsabilités".

"Il a été décidé de mettre Matthieu Orphelin en retrait de ses responsabilités de porte-parole dans la campagne présidentielle écologiste. La sérénité nécessaire à l'exercice de ses fonctions n'est plus possible suite aux révélations d'Envoyé spécial", a expliqué Monir Satouri, le directeur de campagne de Yannick Jadot, dans un communiqué.

Il fait ainsi référence aux nouvelles accusations de viols et d'agression sexuelles portées contre Nicolas Hulot.

Les nouveaux témoignages à l'encontre de l'ancien ministre alimentent "plein d'interrogations depuis quelques jours sur l'état de la réalité de ce que savaient les proches" a précisé Mounir Satouri. C'est pourquoi il a été jugé "opportun de le libérer de cette responsabilité (de porte-parole,NDLR) et le laisser libre de ses réponses et de sa communication", a-t-il indiqué.

Matthieu Orphelin s'était dit, dans un communiqué vendredi, "sidéré par les témoignages entendus" dans le reportage d'Envoyé Spécial la veille et avait appelé à "renforcer notre vigilance collective et nos actions face aux comportements de violences faites aux femmes". 

Dans un tweet publié sur son compte samedi, Matthieu Orphelin a réagi à sa mise en retrait de la campagne de Yannick Jadot et affirme lui avoir signifié dans la semaine qu'il souhaitait "mettre fin à (ses) fonctions de porte parole avant le 20 décembre", "compte-tenu des difficultés de la campagne et de (sa) non-adhésion à des choix stratégiques".

Le parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête préliminaire après la diffusion d'une enquête retentissante de France 2 dans laquelle plusieurs femmes accusent Nicolas Hulot de viols et d'agressions sexuelles, qu'il nie farouchement.

Au moins six femmes, dont l'une mineure au moment des faits, mettent en cause Nicolas Hulot qui a longtemps été une des personnalités préférées des Français.

Dans le reportage de 62 minutes diffusé jeudi soir dans l'émission Envoyé spécial, trois d'entre elles témoignent, dont deux à visage découvert.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.