Angers : les parents d'Olympe, une jeune de 16 ans atteinte d'un cancer rare, lancent une cagnotte pour un traitement

Olympe Guillossou,16 ans, est hospitalisée à Angers. / © DR
Olympe Guillossou,16 ans, est hospitalisée à Angers. / © DR

Olympe Guillossou, hospitalisée à Angers, est atteinte d'un cancer dans la moelle épinière depuis qu'elle a 13 ans. Le seul traitement qui pourrait empêcher cette tumeur de se répandre se trouve aux Etats-Unis. Les parents d'Olympe lancent une cagnotte pour qu'elle puisse en bénéficier.

Par Pauline Thurier

La jeune fille est hospitalisée depuis ses 13 ans. Olympe Guillossou est atteinte d'un gliome de haut grade situé dans la moelle épinière, une forme de "cancer très agressif", nous explique sa mère, Virginie Grouhan. Alors qu'elle était en rémission depuis plusieurs mois, ce cancer a fait une récidive au mois d'août au niveau du tronc cérébral.

Pour tenter de stabiliser cette tumeur, ses parents aimerait qu'Olympe bénéficie d'un traitement disponible uniquement aux Etats-Unis pour le moment. Pour permettre à Olympe de partir rapidement, il font appel à la solidarité de ceux qui les entendront en lançant une cagnotte en ligne

Seuls 17 établissements aux Etats-Unis disposent du traitement

"Le médicament arriverait peut-être en France entre fin janvier et début février mais l'espérance de vie d'Olympe est très courte, elle ne peut pas attendre", déclare sa mère Virginie Grouhan. Aux Etats-Unis, seuls 17 établissements administrent le médicament qui pourrait stabiliser cette tumeur, d'après la mère d'Olympe. Cette cagnotte permettrait de payer le voyage, le logement, l'hospitalisation et le traitement en question.

Sa demande de traitement a déjà été refusée par un établissement situé à Boston. "Certaines institutions demandent jusqu'à 800 euros seulement pour regarder le dossier", se désole Virginie Grouhan. En outre, elle sait que c'est encore un protocole expérimental, les résultats ne sont pas garantis. 

"Vivre à tout prix"

Si le traitement fonctionne comme escompté, la tumeur sera stabilisée sur le long terme. Cela permettrait à Olympe de retrouver une vie de famille plus régulière. "Certains soirs, quand tout va bien pour elle, je l'emmène dîner à l'appartement que j'ai loué à côté de l'hôpital. Comme ça, elle peut manger avec sa petite soeur de 4 ans. On essaie de conserver une vie de famille", nous raconte sa mère. "C'est une enfant qui veut vivre à tout prix, renchérit-elle, elle l'exprime constamment."

 

Sur le même sujet

Les + Lus