Intoxications en Maine-et-Loire : l'utilisation du Metham Sodium suspendue

La préfecture du Maine-et-Loire suspend l'utilisation de Metham Sodium après des cas d'intoxication / © France 3 Pays de la Loire
La préfecture du Maine-et-Loire suspend l'utilisation de Metham Sodium après des cas d'intoxication / © France 3 Pays de la Loire

61 personnes intoxiquées à Brain-sur-l'Authion mardi, une vingtaine incommodées à leur tour ce vendredi à Mazé-Milon. De quoi alarmer les autorités. La préfecture du Maine-et-Loire vient de prendre un arrêté suspendant l'utilisation du Metham Sodium, produit phytosanitaire utilisé lors d'épandages.

Par Fabienne Béranger

Parmi les quelque 80 personnes touchées à Brain-sur-l'Authion et Mazé-Milon, la préfecture dénombre trois cas d'intoxication sévère.

De quoi inciter les services de l'Etat "à prendre un arrêté suspendant jusqu'au 26 octobre 2018 l'autorisation d'utilisation du produit phytosanitaire Métham Sodium, sous toutes ses appellations, en Maine-et- Loire", explique la préfecture du Maine-et-Loire dans un communiqué, "cette mesure pourrait être reconduite en fonction de la situation météorologique et des vérifications en cours auprès de la profession sur les conditions d'utilisation du produit."

La préfecture rappelle que l'utilisation du Metham Sodium est "strictement encadrée par un arrêté préfectoral en date du 20 janvier 2017" et que "les préconisations de cet arrêté, portant notamment sur les modalités techniques d'application du produit, ne semblent pas avoir été respectées dans les cas survenus à Brain-sur-l'Authion et Mazé Milon."

"Ces manquements, associés à des conditions climatiques exceptionnelles rendant les sols trop secs et trop chauds pour son application sans risques, ont provoqué trois phénomènes d'intoxication de personnes présentes à proximité des épandages",
constate la préfecture.

Mardi dernier, 61 personnes ont été intoxiquées à Brain-sur-l'Authion. 17 de ses personnes, des ouvriers agricoles en majorité, ont dû être conduites au CHU d'Angers qui a dû déclencher son plan blanc.
Ce vendredi,  alors qu'un agriculteur intervenait avec un pulvérisateur sur un champ de mâche situé sur la commune de Mazé-Milon, à l'est d'Angers, des riverains ont appelé les pompiers pour se plaindre d'irritations oculaires et des gênes respiratoires.
Une quinzaine de personnes ont été incommodées ainsi que quatre pompiers qui intervenaient sur place.
Maine-et-Loire : interview SDIS 49 après intoxications au Metham Sodium


 

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus