Saint-Mathurin-sur-Loire : un exercice de prévention des crues

En Maine-et-Loire, 50% des communes sont susceptibles d'être concernées par des risques d'inondations. Alors, depuis 2012, un dispositif d'évacuation des populations existe. Il a déjà été testé à plusieurs endroits mais jamais jusqu'à présent dans la Vallée de l'Authion. 

Par FB avec Eric Aubron

Quatre communes de la Vallée d'Authion ont donc été soumises à cet exercice de prevention.
Le scénario : l'alerte est donnée, la Loire a atteint plus de 6 mètres à Saumur et devrait encore monter. Le plan ORSEC est déclenché dans cette commune de la vallée de l'Authion.

Cet exercice est prévu afin de rôder le dispositif dans un seul quartier. Des volontaires effectuent du porte à porte pour s'assurer que le message est bien passé.
Les habitants qui décident de rester ou ne peuvent se déplacer sont signalés. L'objectif est que tout le monde puisse être recensé.

Pendant ce temps, une cellule est en relation avec les municipalités concernées et relaie toutes les informations ou incidents à la préfecture. La population évacuée, elle, est regroupée dans une salle, après identification. Une logistique qu'il faut confronter à la réalité du terrain...
Il faut voir si "tous les acteurs ont bien compris leur rôle, ce qui est attendu d'eux." explique Valérie Commin, directrice du cabinet de préfecture du Maine-et-Loire, "Voir aussi si l'interaction, la remontée des informations, le travail entre les acteurs fonctionne bien"

Les riverains les plus anciens ont toujours bien en mémoire la dernière crue de référence.
"Celui qui pense que la commune est plate se trompent" explique l'un de ces riverains, "il y a des écarts qui vont jusqu'à deux mètres, et deux mètres, dans le cas de la rupture de la digue, pas besoin de faire un dessin".

Même si le phénomène est rare, le risque de submersion de la levée est bien réel. Installée dans le lit historique du fleuve, 90% de la population serait concernée en cas d'inondation.

Sur le même sujet

Les + Lus