Briollay (49) : la commune interdit les moustiques par arrêté

© Flickr
© Flickr

Cela peut paraître loufoque, mais le maire de Briollay, près d'Angers, en a assez et ses administrés aussi, de combattre les moustiques sur sa commune. Il a pris un arrêté pour les interdire ... 

Par Evelyne Jousset


Briollay n'a pas de chance, elle est située dans les Basses Vallées Angevines, sur des prairies où à chaque inondation les eaux stagnent et entraînent la prolifération de moustiques qui n'ont plus qu'à coloniser le secteur. Et c'est chaque année la même chose, plus les crues sont tardives, plus il y a de moustiques. Parce qu'il n'a aucune confiance dans les insecticides, il y deux ans le maire de la commune  avait investi dans trois bornes anti-moustiques. 

Des pièges utilisés dans le sud de la France, en Camargue. Ces bornes fonctionnent comme des  “aspirateurs à moustiques”. En simulant la respiration humaine et grace à un leurre olfactif, les moustiques sont aspirés à l’intérieur de la borne quand ils s'en approchent. Mais ce n'est pas suffisant.

Le problème est que, à part sensibiliser les pouvoirs public et les riverains pour lutter en amont et empêcher la prolifération des moustiques, on voit mal ce que cet arrêté pourra faire... faire sourire. Et aussi montrer son impuissance face à ce problème naturel. 

Reportage : Emile Leveel et Christophe Amouriaux 

.

Sur le même sujet

Les + Lus