Cholet : Thales regroupe ses activités de Guerre Electronique

Publié le Mis à jour le

Le groupe Thales a anoncé ce vendredi le regroupement progressif de ses activités de Guerre Electronique de Gennevilliers sur son site de Cholet dans le Maine-et-Loire.

"Ce regroupement stratégique des compétences traduit la volonté du Groupe de développer sa position comme acteur majeur de la souveraineté nationale sur ses marchés" explique le groupe Thales,"Il s’inscrit dans une logique de compétitivité et d’efficacité opérationnelle afin de répondre aux enjeux de croissance du Groupe et de l’activité de Guerre Electronique en particulier."

Les salariés basés à Gennevillers rejoindront progressivement le site choletais dès la rentrée mais uniquement "sur la base du volontariat" précise le groupe.  A terme, 160 personnes supplémentaires travailleront à Cholet, "formant le centre d’excellence Thales en France dans le domaine des systèmes de Guerre Electronique des communications."

Fondé en 1936, le site choletais de Thales est le plus ancien du groupe en France. 1 200 personnes y sont actuellement employées.
Le groupe emploie 62 000 collaborateurs dans 56 pays.